Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
AMON AMARTH - Jomsviking

Style : Melodic Extrem Metal
Support :  CD - Année : 2016
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 52minute(s)

Site(s) Internet : 
AMON AMARTH FACEBOOK
AMON AMARTH WEBSITE

Label(s) :
Metal Blade
 (19/20)

Auteur : NOCTUS
Date de publication : 23/04/2016
Viking heavy death metal brillant !
AMON AMARTH a trouvé son son, son style musical, une identité propre et persévère à nouveau dans ce sens avec Jomsviking. Les Suédois se sont lancés néanmoins dans l’écriture de leur premier concept album. Selon Johan HEGG (chant), les Jomsvikings étaient une troupe légendaire de guerriers vikings du neuvième siècle, mentionnée dans plusieurs documents historiques, qui a mené de nombreux raids en Europe du Nord, une horde de guerriers païens féroces, des mercenaires qui vivaient de façon très organisée selon leurs propres codes et lois. Leur existence reste quand même contestée et leur forteresse aurait été située au Nord de la Pologne. Voilà pour la thématique développée sur ce disque, autour de batailles et de bravoure.

Musicalement, AMON AMARTH colle ici parfaitement à ce concept, rien de surprenant quand on connaît les sources d’inspiration du groupe dans la mythologie scandinave et la civilisation viking. En effet, ce Death Metal atmosphérique sur lequel il a construit son succès prend toute son ampleur sur des morceaux mid tempo et épiques. Raise Your Horns en constitue le meilleur exemple, un titre vraiment réussi avec ce refrain viking et “marin” en chant clair qui deviendra probablement un classique. Dans le même style, puissant et captivant, je peux citer On A Sea Of Blood. Au niveau des vocaux, je relève un chant Death Metal pas si agressif qui peut donc séduire une audience plus large et au delà du genre et des refrains virils et accrocheurs (One Against All).

De plus, grâce à des guitares sonnant Heavy Metal, un vent marin homérique souffle sur certains compositions (Back On Nothern Shores). Des guitares en harmonique qui me rappellent souvent IRON MAIDEN, c’est flagrant sur At Dawn’s First Light. Toutefois, AMON AMARTH n’oublie jamais ses origines extrêmes et des morceaux énergiques comme First Kill en ouverture ou le percutant The Way Of Vikings, doté de belles orchestrations et d’un solo intéressant, sont là pour le rappeler.

Cette subtile alchimie entre Death Metal et Heavy Metal n’a rien de nouveau chez AMON AMARTH mais la formule est tellement bien maîtrisée que l’ensemble affiche une totale cohérence. Et lorsque que Doro vient poser sa voix sur A Dream That Cannot Be en duo cela un donne une chanson plus que plaisante.

Produit par Andy SNEAP, avec un packaging à nouveau très soigné, Jomsvikings conforte le style proposé par AMON AMARTH, à la fois intense et mélodique, depuis plusieurs années et peut conquérir un nouveau public car s’avère très réussi. Je ne trouve pas de défaut à ce disque et le place, parmi les sept de ma discographie, en haut de la liste.

At Dawn's First Light : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
KILL ME THIS MONDAY
Killed in action
PAVILLON ROUGE
Legio axis ka
FROM THE BOGS OF AUGHISKA
Mineral bearing veins
ARX ATRATA
The path untravelled
ARKHON INFAUSTUS
Passing the nekromanteion
Chroniques du même auteur
STRATOVARIUS
Under flaming winter skies – live in tampere
GREAT WHITE
30 years – live from the sunset strip
WHITESNAKE
Slide it in
CTP
The higher they climb
STRYPER
No more hell to pay
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /