15 / 20
10/07/16
Bloodmoon prophecy
NAKED STAR
 
L'amitié et le camping mènent à tout, même à monter un projet, à prêter allégeance au Doom Metal classique, à enregistrer trois titres et à les publier à 500 exemplaires en format vinyle de couleur rouge sang. Après cette entame énigmatique, je vous dois quelques explications. Tim SCHMIDT, guitariste au sein du groupe Stoner SEAMOUNT, et Jim GRANT, chanteur chez VAMPYROMORPHA, décidèrent de partir camper dans la ville italienne abandonnée de Craco.

Ils en revinrent avec un goût avéré pour les ambiances de séries B horrifiques et fantastiques et surtout, avec trois bons titres dans une veine très classique. Pas d'effets de manche, pas de lourdeur abyssale, par de chant lyrique ou au contraire grondant. Non, juste des tempos raisonnablement lents, des rythmiques convenablement épaisses et animées par une batterie en mouvement, des riffs savamment charbonneux, un son âpre doté d'une profondeur de champ un peu caverneuse. En matière de Doom, l'exercice pratiqué ici me rappelle un peu certains aspects de CATHEDRAL.

Au niveau du chant, le phrasé très articulé, les lignes de chant bien modulées et le timbre un peu rauque peuvent aussi bien s'apparenter aux travaux d'un Wino WEINRICH (THE OBSESSED, SAINT VITUS, SPIRIT CARAVAN) qu'à ceux de vocalistes œuvrant dans les franges les plus fréquentables du Sludge (un petit je ne sais quoi de Pepper KEENAN quand il tient le micro chez CORROSION OF CONFORMITY).

Il faudra juger sur la longueur d'un album mais ce premier essai me paraît suffisamment solide pour que le tandem de campeurs songe à partir en caravane pour leurs prochaines vacances.
Alain
Date de publication : dimanche 10 juillet 2016