Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
DGM - The passage

Style : Prog Heavy / Prog Metal / Prog Rock
Support :  MP3 - Année : 2016
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 60minute(s)

Site(s) Internet : 
DGM WEBSITE
DGM FACEBOOK

Label(s) :
Frontiers Records
 (16/20)

Auteur : Rémifm
Date de publication : 10/09/16
Ça pulse !!!
Je me rends compte à l'écoute de cet album à quel point le progressif peut, surtout dans le cadre du Heavy (limite Power ici), me procurer à la fois joie et désintérêt. Et parfois même, c'est tout le plaisir du progressif dans un même titre. Comme DREAM THEATER ou SYMPHONY X et tant d'autres, il y a un seuil que je n'arrive pas à dépasser. Ce seuil ne se situe pas dans les structures, car c'est plutôt quand les musiciens font preuve d'intelligence d'écritures, déstructurent pour mieux restructurer, et inversement, que je m'éclate ! Encore faut-il que la double pédale laisse respirer les morceaux… Et que les mélodies me gardent en éveil ! C'est ce qui me manque dans cet album un peu trop conventionnel pour un album de progressif et étouffant, ne laissant pas assez de place à l'oxygénation… Cela dit, il me manque aussi un mixage plus aéré pour apprécier une basse que je n'entends guère… Dommage. Les guitares offrent un mur de son extrêmement compact et la batterie tabasse copieusement !
Pour le reste, DGM réussit parfaitement entre technicité, puissance et mélodie à créer un album consistant…
Alors bien sûr, vous me direz qu'il y a en plage 7 un Disguise de 1 minutes 57 pour reprendre mon souffle (piano / chant) et quelques passages plus orientés Hard-Rock dans certaines compositions. Et puis cette ballade de fin, conventionnelle aussi, In Sorrow.
Il n'en reste pas moins que ces musiciens ont un niveau démentiel, que ça joue certes fort mais aussi bien ajusté et que le sentiment général est que nous avons ce qui se fait de mieux dans le genre.
Voilà, je pense que cet album est plus adapté à celles et ceux qui aiment quand ça dépote sévère, sans être non plus trop technique, avec juste ce qu'il faut de mélodies pour ne pas devenir guimauve…
J'aimerai beaucoup entendre Marc BASILE, fantastique chanteur sur un projet plus mélodique car sa voix est absolument magnifique.
A noter la participation de Tom ENGLUND (EVERGREY) et Michael ROMERO (SYMPHONY X) en invités, le premier sur Ghost Of Insanity, le second sur Dogma
Du bel ouvrage, trop puissant pour mes oreilles, sorti de quelques passages et d'un Daydreamer plus adapté à ma sensibilité…
Un album que je me permets toutefois de vous conseiller pour ces multiples facettes, rythmiques, mélodiques, stylistiques…

DGM 2016 :

Mark BASILE : Chanteur,
Simone MULARONI : Guitares,
Andrea ARCANGELI : Basse,
Fabio COSTANTINO : Batterie,
Emanuele CASALI : Claviers.

Animal : cliquez ici

Ghost Of Insanity : cliquez ici

The Secret : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
rebel51 Le lundi 12 septembre 2016

Ville : Barran
Oui c'est vrai techniquement c'est balèze. Personnellement çà me lasse au bout d'un moment. Comme tu dis, çà manque un peu d'aération et j'ai peur que cela agace un peu au final. Mais c'est vrai aussi que les musiciens assurent grave. Maintenant je préfère le progressif moins "power" et plus mélodique je veux dire avec plus de douceurs, ce qu'arrive parfaitement à faire CIRCUS MAXIMUS que j'ai réécouté récemment. DGM c'est pour les fans de prog bien percutant bien sûr !!!
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
PRESTO BALLET
Invisible places
FROST
Milliotown
KINGCROW
Eidos
INEPSYS
Zone # 5
SOUTHERN CROSS
From tragedy
Chroniques du même auteur
STRYPER
Second coming
PINK CREAM 69
In10sity
ALICE COOPER
Trash
PLACE VENDOME
Thunder in the distance
BLACKMORE'S NIGHT
Dancer and the moon
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente