15 / 20
11/02/17
Legacy
ASH AND COAL
 
Poussière et charbon. Héritage. Des photographies anciennes en noir et blanc. En prenant contact avec le nom de ce projet suédois, avec le titre et l'artwork de son premier album, on se doute d'emblée que le versant sombre et la nostalgie vont l'emporter et que la joie de vivre a gentiment été éconduite. Le fait est que ce quartette fondé en 2008 par le guitariste et chanteur Viktor KLINT pratique un Dark Rock puissant, à forte charge émotionnelle et riche en connotations gothiques, sans exclure une épaisseur rythmique qui plaira forcément aux amateurs de Metal, plus particulièrement de Doom Metal.

ASH AND COAL emprunte au Rock gothique ces ambiances tendues, ces rythmiques fortement ponctuées par la caisse claire mais animées par des martèlements au rendu tribal, les guitares qui se partagent entre riffs incisifs et postures plus mélodiques. Pour autant, le groupe évite l'écueil de la simple récitation des fondamentaux du Rock gothique puisqu'il ne systématise rien. A titre d'exemple, le chant ne verse pas dans le trop rabâché registre grave et lugubre, KLINT privilégiant une approche plus médium, légèrement rauque, permettant davantage de variations. Du côté de la productions, pas de son de caveau mais une production ample et claire, permettant tour à tour les ambiances intimistes et les envolées plus amples et plus puissantes.

Même s'il n'y a intrinsèquement rien de révolutionnaire dans le répertoire de ASH AND COAL, on apprécie la variété de l'écriture (alternance de titres lents et plus appuyés, de douceur et de lourdeur) et l'expressivité nuancée de l'interprétation.
Alain
Date de publication : samedi 11 février 2017