Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
MIDNIGHT RIDER - Manifestation

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2017
Provenance du disque : Reçu du label
10titre(s) - 49minute(s)

Site(s) Internet : 
MIDNIGHT RIDER FACEBOOK
MIDNIGHT RIDER WEBSITE

Label(s) :
Massacre Records
 (18/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 26/04/17
Fils légitime du prêtre de judas
Excellente surprise que ce premier album de MIDNIGHT RIDER ! Non pas que le Heavy Metal en mode rétro du quartette recèle la moindre once d'innovation mais, parmi les centaines formations qui pratiquent l'exercice du rétropédalage stylistique, il est finalement assez rare de rencontrer un cas qui, bien qu 'inspiré totalement par un ou plusieurs groupes passés, sache proposer des compositions fortes.

Débuté dans les années 2000 comme un projet composé de musiciens japonais et allemands, MIDNIGHT RIDER a entre temps muté en une formation 100% germanique. Hormis un EP trois titres sorti en 2008 en édition limitée (format vinyle), le groupe sort aujourd'hui son premier album, orné d'une photographie sinistre et insolite (charmant paysage urbain d'Irlande du nord au début du XXième siècle). Ultime précision avant d'en venir au contenu musical, le nom retenu par le groupe ne fait clairement pas allusion au célèbre morceau composé par Gregg ALLMAN, seule la composition de SAXON tirée de l'album Denim And Leather pouvant s'avérer valable.

Mais en l'occurrence, c'est bel et bien le nom de JUDAS PRIEST qui vient naturellement et majoritairement à l'esprit à l'écoute des dix compositions de Manifestation. On parle là du JUDAS PRIEST des débuts, avec une référence au style élaboré sur les albums studio précédant le fameux Unleashed In The East. Le chant nerveux et nasal, les petits riffs secs, la basse rebondie et la batterie très sèche, autant d'éléments qui m'évoquent le répertoire du gang séminal britannique sur Sad Wings Of Destiny et Sin After Sin : excellentes accroches rythmiques, lignes de chant savamment modulées, fermeté rythmique. Rien à redire, MIDNIGHT RIDER s'est inspiré mais a su accouché de ses propres idées ; si Manifestation était paru entre 1976 et 1979, il serait sûrement référentiel aujourd'hui !

Ajoutons que, de temps à autre, MIDNIGHT RIDER propose des facettes alternatives au Heavy Metal sévère de JUDAS PRIEST, avec une approche plus Hard Rock, musclée mais élancée, tendue mais mélodique, qui fit tout l'intérêt de UFO à ses grandes heures (Heroes And Speedfreaks, Arrival, Unknown Woman Of The Seine).

Efficace et même plus : brillant.

Vidéo de When I Spew My Hate : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
ARGUS
Boldly stride the doom
MEGADETH
Anthology : set the world afire
SPIRITUAL BEGGARS
Return to zero
CHARING CROSS
Pain & gain
SAXON
Saxon
Chroniques du même auteur
SATANIC SURFERS
Back from hell
PAUL CHAIN
Alkahest
SKÁLD
Skáld
GODWATT
Necropolis
DARK SUNS
Everchild
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente