17 / 20
12/05/17
Truth in legend
BURNING SHADOWS
 
BURNING SHADOWS est un quartette originaire du Maryland. Depuis, sa formation en 2000, le groupe a publié pas moins de quatre EP et trois albums : Into The Primordial en 2008, Gather, Darkness ! En 2012 et aujourd'hui Truth In Legend. Saluons la détermination et l'esprit d'indépendance qui marquent la carrière de BURNING SHADOWS puisque leurs trois albums ont fait l'objet d'une autoproduction. Comme quoi on n'est jamais mieux servi que par soi-même.

Après une introduction à la guitare acoustique, BURNING SHADOWS met rapidement et nettement cartes sur table. Les guitares découpent en rythmique mais savent se mettre côte à côte en solo, inscrivant leurs œuvres dans la meilleure tradition du Heavy Metal européen. Le chant est plutôt clair, avec un voile rauque, de bonnes modulations et une capacité à monter dans les aigus quand il le faut. Afin de rendre la dimension vocale encore plus guerrière, le groupe n'hésite pas à avoir recours à des chœurs réussis. Jusque-là, nous avons tous les éléments d'un Heavy Metal épique de très bonne qualité.
Le batteur se charge d'emporter ce Heavy Metal affûté et passionné vers le Power Metal par son jeu souvent très dense et puissant, parfois trépidant. A telle enseigne qu'on croirait notre bûcheron sur le point de blaster !

Au niveau des compositions, BURNING SHADOWS joue incontestablement la carte de la tradition mais le classicisme formel s'avère transcendé par une maîtrise à toute épreuve et par une passion qui anime chaque instant de cet album. Le savoir-faire du groupe se traduit notamment par une capacité à loger au bon moment des détails mélodiques ou rythmiques qui font la différence. A ce niveau, on évolue dans la culture de l'excellence.

Avec une approche épique du Heavy Metal classique, il était presqu'inévitable que la formation se lance dans des formats plus longs qu'à l'accoutumée. C'est chose faite à trois reprises Sworn To Victory et Truth In Legend franchissant le cap des sept minutes et le titre de clôture, Deathstone Rider, culminant à plus de treize minutes ! Dans ce type d'exercice, beaucoup de groupes se perdent en route, ne parvenant pas à donner une colonne vertébrale à des compositions labyrinthiques. Dans ce cas de figure, BURNING SHADOWS s'en tire haut la main en maintenant une tension et en jouant sur des variations justement dosées. Même Deathstone Rider évite toute faute de goût : introduction progressive et subtile, puis longue charge de la cavalerie, avant un final claviers-guitare solennel et émouvant.

Truth In Legend doit impérativement attirer l'attention des fans de JUDAS PRIEST (de Ram It Down à nos jours), de MANOWAR (who else?), de VIRGIN STEELE et de ICED EARTH. BURNING SHADOWS est l'incarnation même de la passion du Heavy Metal et donne tous les gages de qualité et d'investissement. Impressionnant !

Vidéo de Truth In Legend : cliquez ici
Alain
Date de publication : vendredi 12 mai 2017