17 / 20
15/08/17
The age of decadence
SILVER DUST
 
Formé en 2013 et emmené par sa majesté Lord CAMPBELL (chant, guitare, claviers, programmation, auteur, compositeur), accompagnée à ce jour par Tiny PISTOL (guitare, chœurs), Kurghan (basse) et Mr KILLJOY (batterie), SILVER DUST présente sa seconde performance 4 ans après son premier album Lost In Time. La scène devient rapidement le lieu d’expression privilégié du groupe helvète, enchaînant festivals (Montreux Jazz Festival, Greenfield Festival), concerts et premières parties (MASS HYSTERIA, ELUVEITIE, THE OFFSPRING... ou tous les soirs, en 2016, pendant 2 mois en première partie de LORDI). Son clip So Let Me Now (issu du 1er album) est largement diffusé sur les chaînes de télévisions suisses, et truste pendant 1 mois la première place.

SILVER DUST a la particularité, en live, d’accompagner sa musique d’une représentation visuelle, à travers un spectacle typé plus ou moins steampunk où l’imaginaire poético-fantastique d’un Tim BURTON rencontre l’univers caricatural de la période victorienne. Visuel théâtralisé donc qui met en scène un rock aux atours gothiques (l’esprit d’un LACRIMOSA ou LORD OF THE LOST rôde ici et là), habillé d’un rock heavy, alerte mais jamais encombrant, ou coiffé d’électro.indus, l’ensemble drapé de sonorités modernes. Métissage de styles qui se voit renforcé par les chants de Lord CAMPBELL. Celui-ci est le plus souvent clair, mais il visite ponctuellement le courant death avec quelques growls bien exécutés (Welcome, Shame On You ! et sa variation rythmique, Now We Request), ainsi que la pop rock gothique (de POETS OF THE FALL par exemple de nouveau sur Welcome). Les textes alternent anglais et français comme sur l’électro. rock Princesse De Ma Chair et son chant au maniérisme à rapprocher d’Eric de MESSALINE, ou sur l’une des pièces maîtresse de l’album, la théâtrale (cabaret) Morte D’Aimer. Cette composition se livre petit à petit, avec une introduction voix / claviers envoûtante, puis s’ajoutent rythmique et guitares sur un tempo lent, ainsi que des arrangements classisants. Magnifique composition dans une pure veine gothique ! De plus, des ambiances arabisantes (le chant féminin de The Age Of Decadence et le metal de MYRATH de The Judgement Day) sont effleurées par le groupe. Qui sait aussi embrasser la douceur, avec deux ballades, l’une électro. aérienne mid tempo (My Heart Is My Saviour cliquez ici), l’autre acoustique, (Forgive Me, proposée en bonus track), superbement accompagnée par les vocalises de la soprano Carlyn MONNIN.
Travaillées et exécutées avec brio, les 10 nouvelles compositions de The Age Of Decadence osent, avec audace et succès, la mixité de différents chants et le mariage de multiples styles. L’œuvre est façonnée par une solide cohésion artistique et des mélodies accrocheuses. Ensemble, ces qualités ressenties font de ce nouvel album une belle et sincère réussite !

The Age Of Decadence :
01 : Welcome – 02 : Heaven Knows – 03 : My Heart Is My Saviour – 04 : Shame On You ! – 05 : Princesse De Ma Chair – 06 : Morte D’Aimer – 07 : The Age Of Decadence – 08 : Now We Request – 09 : The Judgement Day – 10 : Forgive Me (bonus track acoustic version)
Ben
Date de publication : mardi 15 août 2017