Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
IGEL VS SHARK - Igel vs shark

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2019
Provenance du disque : Reçu du groupe
12titre(s) - 40minute(s)

Site(s) Internet : 
IGEL VS SHARK FACEBOOK
IGEL VS SHARK WEBSITE

Label(s) :
Pogo's Empire
 (16/20)

Auteur : Raskal
Date de publication : 25/05/20
Hard rock sans prise de tête !
Venu d’Autriche ce "Power Trio" présente un album sorti fin 2019 !
Inutile de chercher longtemps, le logo et la pochette montre une certaine relation avec un film de science-fiction à la trilogie mondialement connue.
Pourtant dès le premier riff, c’est vers les terres australiennes que nous entraine le groupe.
Du pur AC/DC période Let There Be Rock ou ROSE TATTOO grande époque ! Mexico vous fait directement voyager et surtout taper du pied ! Avec ce style, soit il faut être excellent, soit il faut rester chez soi. Et ce titre est un Must !
Grosse production, riffs saignants, chant parfait (mais pas une copie de Bon ou de Brian, un bon chant Rock) et composition à mettre un soir de défonce collective… Premier titre je suis KO de bonheur !
U.L.I.A (sûrement dédié à la bassiste Julia), montre un côté moins AC/DC, et plus Rock dur festif, les plus vieux d’entre vous pourront imaginer un SPIDERS (anglais) en version sous E.P.O avec un refrain qui donne envie de chanter et de faire la fête ! Excellent. cliquez ici
Trainwreck sur un mid-tempo rapide pourrait être un titre de ROCK GODDESS ou GIRLSCHOOL, idéal encore pour les Live !

Et puis Rock’n’Roll Bomb, Get Ready montreront le groupe sous un aspect plus BLINK 182, BAD RELIGION, NOFX ou THE OFFSPRING au niveau des mélodies de chant, la musique restant carré, énergique et Hard Rock.
Après un Divide & Conquer dispensable, Iron Steel redonne la part belle au riff australien, même si ce titre est en dessous des premiers. Should Have Known et Honey restent dans la bonne moyenne. On The Edge rappelle NIRVANA, et Touchdown termine sur un très bon titre rapide, rappelant le style GIRLSCHOOL ou ROCK GODDESS.

Conclusion IGEL VS SHARK hésite en le gros Hard Rock 80’s en mode survitaminé et le « Punk Rock US », c’est dommage (pour moi).

Mexico, U.L.I.A, Trainwreck et Touchdown restent les titres que je retiens vraiment.

A réserver aux fans de Hard Rock sans limites de style.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
GOTTHARD
13
DAMN DICE
Wild 'n' ready
NAKED
End game
FLAYED
3 : empty power parts
Y&T
Facemelter
Chroniques du même auteur
DARK QUARTERER
Under the spell live
NASTY TENDENCY
Hello suckers !
DUNGEON
Resurrection
TAURUS
Fissura
SNAKE EYES
Soul stealer
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente