Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
BE FOR YOU - The things i never told you

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2019
Provenance du disque : Acheté
10titre(s) - 47minute(s)

Site(s) Internet : 
BE FOR YOU FACEBOOK

Label(s) :
Volcano Records
 (18/20)

Auteur : Laudrome26
Date de publication : 19/06/2020
Il n'est jamais trop tard pour découvrir un groupe comme be for you !
Ce groupe m'était inconnu il y a quelques semaines et vient de rentrer par la grande porte de ma "cdthèqque". Je tiens à remercier Javier OJOTIGRE de Madrid qui anime brillamment une émission AOR à El Micro Ondas. C'est grâce à ses conseils avisés que je me suis procuré ce petit bijou. Donc BE FOR YOU est un groupe Espagnols ! De Leon plus exactement et il existe depuis 2006. Ce The Things I Never Told You est le deuxième album après un Beyond Love & Compassion sorti en 2010. La surprise a été totale pour moi et dès la première écoute, j'ai accroché aux compositions. Tout est parfait à mes oreilles. Je vais débuter par souligner le travail d'Alfredo AROLD (guitare, claviers) qui en plus de composer, a produit (aidé du groupe) divinement cet album. Et tous les musiciens méritent des éloges, comme le chanteur Angel A DIEZ (auteur des textes), l'autre guitariste David AIRA, le bassiste Eduardo « Dudu » VAZQUEZ et le batteur J M ANDREA. Il y a quand même selon moi le petit plus avec le mixage d' »El Maestro »Alessandro DEL VECCHIO (HARDLINE, REVOLUTIONS SAINTS, EDGE OF FOREVER, LOVEKILLERS, ROOM EXPERIENCE). Il a su tirer le meilleur de BE FOR YOU. Tout cela pour dire la qualité extrême du son que je trouve d'une modernité et d'une fluidité étonnante. Nos espagnols ont aussi eu l'intelligence de varier les ambiances et les mélodies, même le son change d' un titre à l'autre. Attention tout est cohérent, construit, réfléchit, brillant quoi ! Les mélodies et les refrains ont eu très peu de mal à me devenir indispensables. Le groupe aime brouiller les pistes et un grand nombre d'influences apparaissent sur chaque composition. Attention j'ai entendu de ci de là quand même pas de hard rock très américain comme SLAUGHTER, RATT, LILIAN AXE, SIXX : A.M., SHARK ISLAND et un peu du ECLIPSE, HEAT, VEGA. Mais il y a aussi des sonorités "Modern-Rock" comme duDAUGHTRY des débuts, ce qui ajoute à la belle diversité de l'album. La mise en route (Unspoken Words) est un instrumental avec un clavier très AOR puis une guitare assez hard arrive. Le premier titre chanté One This The World est bien sûr très mélodique mais la guitare est typée presque Hard US. Le refrain est remarquable avec des harmonies vocales sublimes. Je suis déjà sous le charme de la voix de l'excellent Angel A DIEZ. Les notes de claviers sont distillées avec intelligence et délicatesse. Plus hard rock , The Lesson est mis en valeur par un refrain que je retiens d'entrée. J'ai pensé à LILIAN AXE, SHARK ISLAND et leurs solides mélodies. Le mid-tempo Hope Remains (Day By Day) est plus orienté AOR pur. Les claviers sont plus en vue. La mélodie est voluptueuse et envoûtante. La voix féminine (Rut MARCOS) rajoute un soupçon dramatique et mélancolique à ce superbe morceau. Dans la même atmosphère Those Sundays Are Gone et ses chœurs magistraux m' amène dans un monde de quiétude et de sérénité. Un AOR moderne à la fois captivant et déchirant. Shout est du très bon hard rock mélodique pétillant et très américanisé . MÖTLEY CRÜE en plus« light » et du SIXX I: A.M. pour la modernité et le son se bousculent dans ma tête. Un petit instrumental Satellite A-9 façon Joe SATRIANI, Steve VAÏ met en vedette le très bon guitariste qu'est David AIRA. Lui succède Light un titre que j'adore. La mélodie va grandissante et se dévoile avec une guitare suave. Le refrain est fulgurant, presque hymnique. La guitare propulse Nothing Lasts Forever vers un hard rock moderne et qui a gardé ses racines AOR. L' intro grandiose aux claviers très FM annonce le morceau de bravoure de l'album : The Things I Never Told You. La rythmique est presque heavy, le refrain est sublime, une composition alambiquée et géniale. Un solo lumineux complète ce petit chef d’œuvre épique. Un croisement improbable entre QUEENSRŸCHE, HEAVENS EDGE et SIXX : A.M.. J'ai été surpris, étonné, éblouit par cet album finalement très original. Mais comment se fait il qu'il n'ai pas eu l'écho qu'il méritait ? Je suis vraiment heureux de vous le faire découvrir. Ces musiciens espagnols sont si talentueux ! La passion les animent j'en suis sûr ! Merci à eux pour ce régal musical !

The Lesson : cliquez ici

The Things I Never Told You : cliquez ici

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
CHEZ KANE
Chez kane
TASTE
Moral decay
DIMMZ
Still human?
SOUL SELLER
Back to life
AMMOURI
Dare to be happy
Chroniques du même auteur
ROBIN RED
Robin red
PERFECT VIEW
Timeless
BLOODY HEELS
Ingnite the sky
PRAYING MANTIS
Gravity
MAYANK
Mayank
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /