Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
FIREFORCE - Rage of war

Style : Melodic Speed Metal
Support :  MP3 - Année : 2021
Provenance du disque : Reçu du label
12titre(s) - 52minute(s)

Site(s) Internet : 
FIREFORCE INSTAGRAM
FIREFORCE FACEBOOK
FIREFORCE WEBSITE

Label(s) :
Rock Of Angels Records
 (17/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 27/05/2021
Le heavy qui te laisse des traces de chenilles sur le cerveau
Depuis quelques temps, je m’étais réjoui en découvrant d’excellentes sorties en doom, en hard rock, en heavy pyché, en sleaze, en stoner… Il était grand temps pour moi de renouer avec du pur vrai heavy metal. J’en avais grand besoin, j’étais réceptif… et avec FIREFORCE je m’en suis pris plein les oreilles!

Le combo belge nous revient pour son quatrième album long, en formation plus resserrée. En effet, exit Filip LEMMENS (chant) et Thierry VAN DER ZANDEN (guitare) remplacés par un frontman 2 en 1 : Matt “Hawk” ASSELBERGHS (guitare et chant) qui tient le rôle à merveille. En fait, l’histoire du line-up est beaucoup plus complexe. Pour résumer, c’est Sören ADAMSEN (ARTILLERY, DENIED) qui devait faire le chant mais il a pris du recul. Donc le groupe a cherché activement un nouveau chanteur avant de s’apercevoir que la voix du froggy, Matt (NIGHTMARE), initialement recruté comme guitariste allait bien avec leur musique.
Erwin SUETENS me confie : « Après tout, Matt n’avait jamais enregistré les chants pour un groupe de metal, c’est la raison pour laquelle nous avons décidé qu’il soit coaché par mon ami R.D. LIAPAKIS. Il était avide d’apprendre et ouvert au changement, ça a été un succès. Tous les deux ont fait un boulot fantastique ! »

Dès les premiers morceaux, il m’est apparu que le groupe avait baissé le curseur Power Metal ou compos épiques et s’était concentré sur l’énergie pure des riffs qui viennent régulièrement flirter avec le thrash. L’étiquette revendiquée par le groupe est le Combat Metal, ce genre ferait référence musicalement au Heavy Metal et serait d’inspiration guerrière pour les textes. En tout cas, une chose est sûre, cet album est méchamment téstostéroné du slip !

Les cinq premiers titres sont un déferlement d’énergie. Rage Of War est un morceau aussi rentre-dedans qu’un Painkiller. March Or Die un peu plus lourd dans le riff sera, à mon sens, un titre phare des futurs concerts avec son refrain qui n’en a pas fini d’être scandé par le public. Ram It, Firepanzer et Running sont construits sur des riffs très incisifs réhaussés de mélodies accrocheuses sur le refrain et les chorus.

Je dois attendre presque 25 minutes pour avoir le premier temps calme grâce à la power ballade Forever In Time, fort bien menée et sur laquelle la voix de Matt prend toute son ampleur. Ceci contrastant d’ailleurs avec le morceau suivant 108-118 sur lequel la voix mue et accompagne avec hargne un riff thrash.

Une constante de quasi toutes les plages de l’album, c’est le travail de la section rythmique dont les effets - martelage, mur de son, ou locomotive débridée - sont une totale réussite, alliant puissance et finesse. J’adore la prestation de Christophe DE COMBE à la batterie, soutenue par la basse infaillible de Serge BASTAENS.
Une autre constante de l’album, concerne les guitares d’Erwin et de Matt : le riffing est très efficace et les solos précis et souvent mélodiques viennent saupoudrer les titres sur différentes parties et non pas seulement au traditionnel 2/3 de la compo.

J’émettrais une réserve : les morceaux varient de bons à très bons mais l’ensemble pourrait paraître trop monolithique et manquer de surprises pour retenir l’attention de l’auditeur. 12 titres sur le CD (dont 3 absents du LP) et 10 titres sur le LP (dont 1 absent du CD)… Là où je tique, c’est que Tale Of The Desert King (l’inédit du LP), est quasiment mon morceau préféré, grâce à son originalité et au superbe travail d’atmosphère. Ne pas mettre cette pépite sur le CD est incompréhensible.

Avec Rage Of War et ses solides compositions, il me semble que FIREFORCE passe une nouvelle étape, notamment grâce au talent de chanteur de Matt qui possède un très large registre d’intentions. Je recommande aux amateurs de True Heavy Metal !


Ram It : Cliquez ici
Firepanzer : Cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
WISDOM
Rise of the wise
DENIED
Seven stars
SEVEN WITCHES
Deadly sins
WINTERS VERGE
Tales of tragedy
TERRIFIANT
Terrifiant
Chroniques du même auteur
CAVERN DEEP
Cavern deep
HEEZER
1er ep
CANYYN
Canyyn
LOVE RIDERS
Just wanna ride
PARALYZED
Paralyzed
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente