Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
BIG CITY - Testify

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2021
Provenance du disque : Acheté
10titre(s) - 52minute(s)

Site(s) Internet : 
BIG CITY FACEBOOK

Label(s) :
Frontiers Records
 (17/20)

Auteur : Laudrome26
Date de publication : 18/08/2021
La tornade norvégienne heavy mélodique
Je viens juste de me remettre de l'écoute de ce troisième album des norvégiens de BIG CITY. Oui, après eux l'herbe ne repousse plus. Non blague à part ce nouvel album est une ode au métal mélodique des années quatre vingt même si le son est moderne et "punchy". J'ai été littéralement "soufflé" par la prestation du nouveau chanteur Jorgen BERGERSEN. Ils ont été fort sur ce coup là, car l'ex-vocaliste de ROCK THE NIGHT (un groupe de reprises de EUROPE) propulse BIG CITY dans une autre dimension. Il dégage un tonus, une puissance (ce son !), une ardeur, une détermination qui tire les compositions vers le haut. Le travail des deux guitaristes Frank ORLAND et Daniel OLAISEN est aussi à souligner. Tant en rythmiques qu'en solos ces deux là savent faire parler la poudre. Et puis ils ont de temps en temps la bonne idée de rajouter quelques notes acoustiques comme sur la mise en route de The Rush. En revanche, quand nos deux gâchettes déroulent leur tapis de guitares acérées, cela fait très mal ! The Rush est un titre plein d'allant et de puissance. La voix de Jorgen BERGERSEN et les riffs presque "power" métal sont imparables. Une basse explosive introduit Dark Rider à la façon d'un JUDAS PRIEST, le morceau s'enfonce dans ma tête et je suis aspiré par une mélodie échevelée. Encore une intro travaillée avec Testify qui lorgne vers un Magnus KARLSSON'S FREEFALL. Le côté un peu épique y est sûrement pour quelque chose. J'aime les solos après le léger break. Je vous avait dit que ces deux guitaristes étaient inspirés. Tiens voilà la "power"-ballade, le test ! I Will Fall est de celle à la QUEENSRŸCHE, un peu de l'acoustique mêlé à des guitares bien heavy. Le chant de Jorgen BERGERSEN est particulièrement au point et surtout brillant. Le solo est bien envoyé. Le résultat est probant ! Les éléments progressifs sont là pour Running Away mais le morceau repart sur des contrées d'un hard rock mélodique solide et intense. Un morceau pesant mais qui ne perd pas la ligne mélodique que suivent les norvégiens. L'excellent Conception alterne passages calmes et énergiques. Une sacrée bonne composition où la voix de Jorgen BERGERSEN en impose ! Départ acoustique pour mieux lancer un détonant Winds Of The Road. Du bon gros hard rock, limite heavy avec tout ce qu'il faut de mélodies et d'accroche. Ils ont le sens du refrain et puis avec un vocaliste du calibre de Jorgen tout passe et semble facile. L'intelligence de composition des norvégiens transparaît sur un Heart's Like A Lion au rythme effréné. Le refrain est malin, rusé car il y a de la mélodie qui vient m'agripper. Je suis happé par la mélodie dévorante et par le rythme furieux. Graveyard Love débute presque sur le même tempo mais l'influence progressive reprends le dessus. Cela donne une mélodie et un refrain rageur et vertigineux. Le dixième et dernier morceau How Dark Does It Get est passionnant. Plus de sept minutes éclatantes et séduisante d'un "hard/heavy/power" qui garde toute son essence mélodique.
BIG CITY vient de me mettre une belle claque ! Un album fulgurant, étincelant, attrayant qui va en surprendre plus d'un !

Testify : cliquez ici

Dark Rider : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
HOLLYWOOD KILLERZ
Dead on arrival
WAKE THE NATIONS
Heartrock
DENNIS CHURCHILL DRIES
I
MIKE TRAMP'S WHITE LION
Last roar
ECLIPTICA
Ecliptified
Chroniques du même auteur
MIKE DELLA BELLA PROJECT
One
TONY MILLS
Beyond the law
STARDUST
Highway to the heartbreak
JOEL HOEKSTRA’S 13
Running games
MASON HILL
Against the wall
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /