Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
DREAMCATCHER - The road so far

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2021
Provenance du disque : Reçu du groupe
11titre(s) - 55minute(s)

Site(s) Internet : 
DREAMCATCHER FACEBOOK
DREAMCATCHER WEBSITE

Label(s) :
Auto Production
 (16/20)

Auteur : Raskal
Date de publication : 27/10/2021
Nouvelle route, heavy route !
Beaucoup d’entre vous connaissent Chris GAREL (ex DREADLINE et OPIUM) un des musiciens (chanteur) qui vit vraiment pour sa passion, le Métal et son groupe.

DREAMCATCHER a débuté sa carrière en 2006 avec une démo, a déjà sorti deux albums; The Road So Far étant le troisième et tout nouveau (sortie le 5 novembre).
Emerging From The Shadows en 2012, Blood On The Snow en 2017 ont précédé.

Pour mieux comprendre ma chronique et éviter les malentendus, j’ai trouvé sympa les deux premiers albums, mais je ne suis pas allé jusqu’à l’achat. Rappelez vous que je suis très axé Heavy Métal à la 80’s, Chris m’ayant demandé de chroniquer ce nouvel album, c’est avec plaisir que je vais essayer de vous donner mon sentiment à chaud sur trois écoutes. La note est basée sur un groupe "Underground".

Faster Higher Stronger débute l’album sur un titre rapide au bon riff Heavy qui donne un sentiment positif ! Je trouve que le chant manque de relief c’est dommage, mais il n'est pas désagréable pourtant. Musicalement c’est un titre court et efficace.
It’s A good Day to Die continue sur le même style, rageur et Heavy, les parties instrumentales sont bien en place et respectent les critères du Heavy. Un autre bon titre.
Thunderbird tout en restant dans le même esprit, est un ton en dessous, surtout les couplets et le refrain. C’est là où le chant montre sa suffisance et aurait mérité plus de nuances.
The Woman In White et son mid tempo, reste sur la lignée du titre précédent, avec toutefois plus d’accroche sur la mélodie. Si sur le début je n’ai pas été séduit à 100%, je me suis laissé prendre par ce morceau au final pas mal du tout.
The Man Would Be God reviens sur du rapide, avec des passages plus nuancés. Un bon titre.
Whitechapel 1888 sort du lot par certaines sonorités plus sombres, le Heavy Thrash que le groupe pratiquait sur ses précédents albums. Pas désagréable pour autant. Pas un titre speed pour autant.
The Phoenix Will Rise reprend lui le rythme rapide qui jalonne cet album. Un bon titre également, simple et efficace, un des plus réussi surement.
The World Is Falling Apart terminera ce court album (33 minutes). Si le titre débute en douceur, le riff rageur fait rapidement son arrivée et l’album se termine comme il avait commencé, sur du rapide.

Au final je resterai mesuré sur mon ressenti à l’écoute de ce The Road So Far. Le chant de Chris (et qu’il ne m’en veuille pas trop) je n’accroche pas vraiment…pourtant je ne peux rien redire sur sa justesse, mais c’est comme ça…

Concernant les titres, il a manqué de relief et de travail plus poussée sur les compositions. Elles sont bien, elles s’écoutent avec plaisir, mais pour ma part il manque encore quelque chose pour que DREAMCATCHER monte plus haut dans la hiérarchie du Métal traditionnel français (même si bien sûr c’est une image, il ne s’agit pas d'un concours). C’est frustrant car le potentiel est là et j’espère que si le groupe poursuit dans cette voie Heavy, les réglages seront apportés.

Par contre pour du Heavy Métal (c’est en tout cas la direction de cet album), le nom du groupe et la cover risquent de ne pas faire passer le message…j’espère le faire passer par le biais de cette chronique.

A noter trois bonus en acoustiques.

Ecoutez le titre Faster Higher Stronger : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SAXON
Carpe diem
BLOOD STAR
The fear
GRAVE CROSS
Let it be darkness
CATCH 22
Soulreaper: evilution/devilution
STAR ONE
Victims of the modern age
Chroniques du même auteur
TYPHUS
Mass produced perfection
GUN BARREL
Outlaw invasion
ERA NOVA
Sin eater
SENTENCES
Obscur
GALLOWS END
Nemesis divine
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /