Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
STARGO - Dammbruch

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2021
Provenance du disque : Reçu du groupe
3titre(s) - 28minute(s)

Site(s) Internet : 
STARGO INSTAGRAM
STARGO FACEBOOK
STARGO BANDCAMP

Label(s) :
Auto Production
 (18/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 15/01/2022
Le stoner directement connecté à ton cerveau
Choisir la voie instrumentale, renoncer aux paroles, c’est vouloir connecter directement l’auditeur aux émotions de la musique, art abstrait et immatériel par excellence. Ce pari est remporté haut la main par STARGO. Je vous confesse que les albums 100% instrumentaux ne constituent pas mon terrain de jeu de prédilection, pourtant je me suis fait immédiatement embarquer puis balader pendant une demi-heure par le trio de Dortmund et leur stoner metal à la fois puissant et raffiné.

Les 14 minutes du morceau-titre de cet EP sont un splendide exercice d’équilibriste entre tension et contemplation. Dammbruch (rupture de barrage) est une incroyable pièce musicale en quatre mouvements. Après une intro de guitare douce, nous assistons aux première fissures de l’édifice (First Cracks). L’inquiétude monte en même temps que la saturation du riff et la rythmique de plus en plus percutante. Puis nous prenons de la hauteur en adoptant le point de vue d’un aigle (From An Eagle’s Eye) grâce à une guitare nécessairement plus aérienne. Finalement, le barrage va se disloquer et céder sur des sons plus heavy metal qui vont jusqu’à du blastbeat (Dambreach), avant de revenir à une atmosphère plus tranquille à bord de cette coquille de noix qui a semble-t-il traversé le flot tumultueux pour se laisser dériver au fil d’un courant qui s’apaise (Drift In A Nutshell). Ouf !
Par son architecture, par les sensations qu’il dégage, je ne peux qualifier autrement cette composition que de chef d’œuvre.

Les amis, réjouissez-vous car cet EP possède une face B tout aussi réjouissante. (Attention : Cette affirmation n’est vraie que pour les chanceux possesseurs de la version vinylique de l’album).

Sur l’intro de Copter je sens les rotors monter en puissance jusqu’à ce que le riff décolle, un riff très tranchant, très metal, lié à une rythmique implacable. Ça bouge, ça évolue, ça passe par plein de couleurs différentes. Attachez vos ceintures, l’atterrissage sera sec.

Des notes de guitare légères sont égrenées au début de Bathysphere. Une guitare sautillante, presque funky prend le relai, super groove, je me sens bien, je sens la vie. Prêts pour la plongée ? La six-corde se charge de distorsions, la rythmique devient du plomb et la pression va encore augmenter durant la descente abyssale. Ça valait le coup de tenir jusque-là car le spectacle devient grandiose et la mélodie beaucoup plus ample mais la tension ne se relâchera vraiment qu’en toute fin du morceau.

Non ! STARGO n’est pas un groupe 100% instrumental (Cf. le bonus en fin d’article). Cet album sans parole est un choix, un défi, une envie assumée et réussie. Ces 30 minutes sont tellement intenses qu'elles sont trop courtes !

***


STARGO est composé de :
- Nordin BAHARI : guitare ;
- Stephan HUSEN : basse ;
- Karsten WERNITZ : batterie.

***


L’album en streaming :
- Dammbruch : Cliquez ici !


***


Bonus :
Tant que vous y êtes, calez-vous une heure devant l’excellent livestream de STARGO - superbe performance. Cela vous donnera une idée de la qualité des zicos en direct et vous permettra de découvrir aussi la voix de Nordin.
- Stargo - Livestream Speicher100: Cliquez ici !
Et puis, tellement hâte que les concerts reprennent…

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
MONOLITH WIELDER
Monolith wielder
TUNA DE TIERRA
Tuna de tierra
KING ZOG
King zog
BEHÖLDER
Behölder
FUNERAL
In fields of pestilent grief
Chroniques du même auteur
DRUIDS
Shadow work
QUARTIERS NORD
Full metal marseille
DOCTOR SMOKE
Dreamers and the dead
KALEIDOBOLT
This one simple trick
MUDWEISER
The call
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /