Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SPIRIT ADRIFT - 20 centuries gone

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du label
8titre(s) - 37minute(s)

Site(s) Internet : 
SPIRIT ADRIFT BANDCAMP
SPIRIT ADRIFT FACEBOOK

 (15/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 11/08/2022
Le petit jeu du scaphandrier temporel
Après 6 ou 7 ans d’existence, quatre bons albums et une poignée d’EP, le groupe de heavy/doom SPIRIT ADRIFT s’est déjà taillé une jolie réputation. Souvenons-nous par exemple des premiers commentaires d’Alain en 2017 (à lire ici.)

J’ignore si je puis raisonnablement parler d’album concernant 20 Centuries Gone puisqu’il s’agit plutôt de deux singles originaux assortis d’une compilation de 6 reprises. Le concept est de se représenter les 2 titres de SPIRIT ADRIFT placés au début comme étant le présent et le futur, et puis au fur et à mesure de l’album, l’auditeur remonte le temps et les influences de Nate GARRETT. D’ailleurs, parmi les 32 lignes de texte écrites pour « l’album », l’une d’elle est la clef : « At last perceiving past and future both aligned » (Percevant enfin le passé et le futur, tous deux alignés)… Hum ! à mon sens, « tous deux alignés » est une expression un peu idiote car deux objets sont forcément alignés, non ?

Quoi qu’il en soit, l’album s’ouvre avec Sorcerer’s Fate et Mass Formation Psychosis. Le premier est un excellent morceau de heavy metal traditionnel efficace comme du bon JUDAS PRIEST avec un juteux décollage aux deux tiers – que du plaisir ! Le second est un autre très bon titre avec un riff tendance iommiesque qui vient justifier le qualificatif de doom souvent collé au groupe.

Me voici donc rendu aux six reprises (soi-disant) à la sauce SPIRIT ADRIFT. Je vérifie ma réserve d’oxygène et me prépare à la plongée temporelle.
Premier palier à -23 ans avec Everything Dies de TYPE O NEGATIVE : la reprise est très honnête et je constate que la voix de Nate s'approche très près de la chaleur et de la désespérance du regretté Peter STEELE.
Je descends de 7 ans jusqu’à -30 avec Hollow de PANTERA : sur la partie power ballad, le son est plus rond pourtant lorsque le titre tourne à l’orage électrique je ne sens pas de gain en contraste par rapport à l’original car la seconde partie me semble moins mordante dans cette nouvelle version.
Je continue l’immersion dans le passé jusqu’à -36 ans, sortie du Ride The Lightning de METALLICA duquel est extrait Escape. J’éprouve un certain plaisir à réentendre ce morceau totalement oublié en concert par les Mets avec un mixage qui tient la route - bien que les puristes, hein… bon, oui, d’accord. En revanche, je ne vois pas où est la sauce spéciale SPIRIT ADRIFT car le titre est repris sans réelle innovation.
Blop, blop, blop ! Je m’enfonce jusqu’en -43 retrouver Waiting For An Alibi de l’immense album Black Rose de THIN LIZZY. Voilà qui est fort bien fait et déjà plus étonnant, quoique le sieur GARRETT n’ait jamais caché son amour de la NWOBHM. Là encore, je ne boude pas mon plaisir à réécouter ce magnifique titre avec un son actuel.
Et allez, je descends à nouveau de 4 ans jusqu’en ’75 pour du ZZ TOP époque Fandango pour Nasty Dogs and Funky Kings. La prestation est convaincante, excellent groove et la version du solo final est de haut niveau, digne de maître GIBBONS.
Dernière station à -49 ans et toujours plus sudiste pour la reprise du fameux Poison Whiskey de l’album Pronounce… de LYNYRD SKYNYRD. Ah oui, là, je sens bien la sauce SPIRIT ADRIFT. Je ne dis pas qu’une version est meilleure que l’autre mais celle-ci est beaucoup plus centrée sur la guitare.

Vous l’aurez compris, ce 20 Centuries Gone tient plus de l’exercice de style ou de l’hommage que du véritable album. Cependant les deux compos originales sont d’un bon cru et le petit exercice de retour dans le passé est sympathique même si l’effet patchwork n’est pas complètement évité.

En tout cas, je crois qu’il vaut mieux prendre cet album comme un petit cadeau aux fans plutôt que comme une porte d’entrée pour découvrir le groupe.

***


SPIRIT ADRIFT est composé de :
- Nate GARRETT, guitare et chant ;
- Leanne MARTZ, guitare ;
- Sonny DECARLO, basse ;
- Michael ARELLANO, batterie.

***


Extrait de 20 centuries gones :
- Mass Formation Psychosis : Cliquez ici !
- Sorcerer’s Fate : Cliquez ici !
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Alain Le jeudi 11 août 2022
Je confirme que SPIRIT ADRIFT est un groupe de Heavy fort compétent, qui démontre ici la variété de ses inspirations et la versatilité de ses interprètes. Cela dit, on attend surtout la sortie d'une cinquième album studio !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
NIGHT GAUNT
The room
SUPERLYNX
Electric temple
SANTA MARTA GOLDEN
El fallo humano
SUNCZAR
Bearer of light
THE MORNINGSIDE
Yellow
Chroniques du même auteur
DESERT CLOUDS
Planexit
SUNSTARE
Ziusudra
EXODUS
Persona non grata
LOVE RIDERS
Just wanna ride
KING BUFFALO
The burden of restlessness
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /