Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
THE FOXY LADIES - Not sorry

Style : Rock
Support :  MP3 - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du groupe
11titre(s) - 39minute(s)

Site(s) Internet : 
THE FOXY LADIES YOUTUBE
THE FOXY LADIES INSTAGRAM
THE FOXY LADIES WEB SITE
THE FOXY LADIES FACEBOOK

Label(s) :
Auto Production
 (16/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 17/10/2022
Un mélange de genres rock, frais et sensible
Sauvages, malicieuses, rock’n’roll… À quoi pensez-vous lorsque l’on vous dit FOXY LADIES ? Moi, je revois directement la scène de Garth Algar dans Wayne’s World et, même si cette référence n’a a priori pas pesé dans le choix de nom du groupe, je n’en suis pas désolé pour autant.

À l’écoute de leur troisième album, Not Sorry, je me dis que les renardes se sont nourries de volailles très diversifiées : poulets grunge, poules métalliques, crêtes de coqs punk, alt-poulardes… et que, ma foi, le festin a été plutôt bien digéré. En plus des plumes et des becs, que reste-t-il de ce qui a nourri le groupe ? Il reste du rock au son globalement dur porté par une bonne dose d’énergie qui baigne agréablement l’ensemble de l’album, et bien sûr, des couleurs variées.

Les amateurs de riffage saccadé, haché, voire en pointillé comme je l’entends régulièrement dans le metal moderne apprécieront la majorité des morceaux. Ici, c’est ce qui rythme Blossom With The Moon, Fine, et partiellement City Hunter ou Vulture Dance. Bien sûr, cela donne un ton nerveux, mais quand la guitare me parle trop en morse j’ai de la difficulté à accrocher. Je préfère le mode plus grunge ou punk de Oh My God ou My Fault.

Question chant, Gaby s’est vraiment engagée dans un gros travail d’interprétation avec plusieurs types de voix : tantôt douce ou susurrée, tantôt volontaire, tantôt hargneuse et puis par moment ces petits dérapages dans les aigus en bout de course qui lui confèrent une certaine fragilité. Vraiment, une jolie prestation qui délivre son lot d’intentions. Écoutez-donc Lonely Bones pour avoir une idée de la richesse du chant.

Concernant les compositions, là aussi, il y a beaucoup de variété et de la recherche. Les morceaux sont courts, de 3 à 4 minutes et cependant certains n’hésitent pas à passer par de multiples ambiances. Par exemple, Vulture Dance qui démarre sur des percussions tribales, accords bien gras, grosse basse, vire au metal avant de décrocher sur du funk et du ska festif… en temps normal, j’aurais trouvé cette incursion couillonne, mais ça va tellement bien avec l’histoire qui nous est racontée que j’applaudis.

Si j’avais une petite déception, ce serait sur Weird Love / Blue Pill dont j’adore l’intro inquiétante façon Alice COOPER au pays des merveilles mais dont le refrain un poil trop naïf me gêne, et puis My Fault qui démarre dans le style d’IN THIS MOMENT mais part en une sorte de pop-punk qui n’est pas trop ma tasse de thé.

Je suis en revanche emballé lorsqu’en 4 minutes THE FOXY LADIES sculpte une vraie ambiance, comme sur le très bon titre de clôture, Anthroposin. Certes, ce n’est pas le morceau le plus trépignant de l’album, il est même très doux, cependant il est bâti sur une délicieuse harmonie de cordes. De surcroît, le bon mixage et les riches arrangements de l’album en font une pièce extrêmement agréable.

Vous allez lire partout que Not Sorry est un concept album, parce que c’est marqué dans le flyer envoyé aux journalistes. De mon point de vue, ce n’est pas totalement le cas, même s’il est vrai que plusieurs morceaux traitent du rôle de notre société dans la destruction de l’environnement, de nombreux autres thèmes sont abordés, qu’il s’agisse de la féminité, des méandres du psychisme, de l’angoisse, de la solitude, de la mort… Finalement, s’il y avait un concept central à cet album, ce serait celui de l’irresponsabilité : ce n’est pas de ma faute, c’est plus fort que moi, je suis programmé pour… alors pourquoi serais-je désolé ?

Les fans d’un rock spontané qui n’oublie pas d’être intelligent ni sensible pourront tout à fait trouver leur bonheur dans cet album. D’autre part, l’énergie de la plupart des titres nous encourage vivement à aller le goûter en concert.

***


THE FOXY LADIES est composé de :
- Gabi SAM, chant ;
- Lucianne WALLACE, guitare ;
- Alexis PARISON, basse ;
- Émilie MATHEY, batterie.

***


Extraits de Not Sorry :
- Oh My God : Cliquez ici !
- Lonely Bones : Cliquez ici !
- Anthroposin : Cliquez ici !
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
FULL THROTTLE BABY
Rock'n'brawl
SYBERNETYKS
Dream machine
THE DISTANCE
Radio bad receiver
THE WICKED MERCY
Sundown
PETER GEE
Songs from the heart
Chroniques du même auteur
MEMBRANE
Beyond your beliefs
GRAMMA VEDETTA
The hum of the machine
BEHÖLDER
Behölder
FINAL GRAVITY
Surviving humanity
VANTRE
Treehopper - vol. 1 & 2
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /