Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Reportage :  Un entretien avec :
FURIES - Paris le 22 septembre 2015.
( FURIES )
Date de publication : 01/10/15
Auteur : metalmp
Entretien avec FURIES, le 22 septembre 2015 à Paris.

METAL INTEGRAL : FURIES, j’ai eu plein de surprises ce soir… La première c’est que je m’attendais à voir 5 filles, et vous n’êtes que 4. Que s’est-il passé ?
Levana : Lynda a rejoint récemment, cet été, de façon permanente le groupe. A la basse et au chant, et ça fonctionnait très bien comme ça. Même mieux.
Roxie VELOURS : On s’est séparées d’Hélène, la chanteuse des débuts…

METAL INTEGRAL : Dont le pseudo était Météor
Roxie VELOURS : Oui… Météor… (sourire) Faut le garder, ça. On a préféré continuer comme ça parce que nous avions une meilleure cohésion. Nous allions plus dans le même sens. Il est arrivé un moment où il a fallu prendre une décision.

METAL INTEGRAL : Si mes informations sont bonnes, le groupe a été monté à Paris, en 2013 par toi, Roxie.
Roxie VELOURS : Non, pas tout à fait….
Lévana : On avait toutes mis des annonces, en fait, on avait toutes le même type de projet.

METAL INTEGRAL : Depuis, vous avez enregistré un Ep, changé de bassiste, maintenant, changé de chanteuse
Lynda BASSTARDE : Au départ, je suis arrivée pour remplacer la bassiste qui est partie au Canada. J’étais remplaçante, en fait. Depuis janvier.

METAL INTEGRAL : Maintenant, c’est définitif, donc… Depuis la formation, quels sont les événements heureux qui ont marqué cette courte carrière ?
Roxie VELOURS : Des dates ! Toutes les dates, à chaque fois, on s’éclate. C’est vraiment des événements heureux pour nous, on joue dans de bonnes conditions pour l’instant… On a joué au Carreau du Temple, le Bus Palladium, aussi, plusieurs fois. On y retourne le 17 octobre, c’est une salle qu’on aime bien, d’ailleurs. Et il y a eu l’arrivée de Lynda, bien sûr.

METAL INTEGRAL : Vous avez choisi des pseudos, mais on connait aussi vos vrais noms ; ce que je voudrais savoir, c’est qui est Tisiphone, Alecto et, surtout, qui est Mégère ?
Lynda BASSTARDE : Qui est quoi, pardon ?

METAL INTEGRAL : Qui est Tisiphone, Alecto
Lynda BASSTARDE : Ah, les déesses de la mythologie

METAL INTEGRAL : Voilà ! Au départ, elles étaient trois, qu’on appelait aussi « les chiennes d’Hadès »
Lévana : Pour l’instant, on ne s’est pas encore réparti les tâches…
Lynda BASSTARDE : Ouais, mais « les chiennes »… Je préfèrerais « les tigresses d’Hadès », ça sonne mieux, ça rime en plus !
Roxie VELOURS : Au sujet de la mégère, tu as VIXEN, qui est une de mes références, et en anglais, leur nom signifie aussi « mégère ». Il y a un rapport, mais, sans rentrer dans les détails, il y a beaucoup de qualificatifs féminins qui sont très péjoratifs et c’est notre rôle, d’une certaine manière, de les rendre moins péjoratifs.

METAL INTEGRAL : Le nom de Mégère venant de la mythologie n’est, à la base, pas péjoratif.
Roxie VELOURS : Mais c’est un terme qui a été galvaudé. On ne veut pas rentrer dans le féminisme non plus, mais il faut redonner leur sens à certains termes.

METAL INTEGRAL : En tant que Furies, en dehors de punir le parricide et le parjure, quelle est votre mission, et quel est votre objectif ?
Kim WHITE : Notre objectif, c’est de donner des concerts et d’enregistrer nos morceaux, et les faire écouter au plus de monde possible. Et de nous amuser…

METAL INTEGRAL : Quand on vous voit sur scène, ça semble être le cas
Toutes, en chœur : ouais !
Lévana : Transmettre le fait qu’on s’éclate. Et si les gens remarquent que, nous, on s’éclate et que ça leur donne envie de se lâcher, alors tant mieux !

METAL INTEGRAL : Ca a été le cas, ce soir ?
Toutes : Oui, oui !

METAL INTEGRAL : Parlons un peu de votre musique : il y a le Ep qui est sorti
Roxie VELOURS : Le Ep, finalement, il n’a plus grand-chose à voir avec ce que nous faisons aujourd’hui étant donné qu’il a été enregistré en mai 2014 et qu’on l’a sorti avec l’ancien line-up…

METAL INTEGRAL : Eh ben, je vais ranger mes questions, moi… Elles n’ont plus rien à voir… (rire général)
Roxie VELOURS : La voix c’est souvent la vitrine des groupes et comme on a changé de chanteuse… On a trouvé une chanteuse qui allait plus dans le sens de ce que l’on cherchait. On a beaucoup fait la promotion de ce Ep, mais maintenant, c’est une nouvelle ère qui commence.
Lévana : On va repartir en studio…
Roxie VELOURS : On fini les voix demain, pour un titre en français, notre seul titre en français pour l’instant…

METAL INTEGRAL : Le dernier que vous avez joué ce soir ?
Lynda BASSTARDE : Oui, La Guerrière.

METAL INTEGRAL : La Guerrière qui m’a évoqué H-BOMB avec sa double grosse caisse, le chant enlevé et son côté assez speed
Lynda BASSTARDE et Roxie VELOURS : Oh, merci, c’est cool !

METAL INTEGRAL : Donc il va y avoir un album à suivre.
Roxie VELOURS : Alors, d’abord, il va y avoir une compilation…

METAL INTEGRAL : Déjà ?
Roxie VELOURS (rires) : oui, mais pas de nous ! Il va y avoir une compilation sur le Metal francophone. Mais tout n’est pas encore finalisé, donc je ne peux pas trop en parler. Ce sera simplement consacré aux groupes francophones, qui chantent donc en français.

METAL INTEGRAL : Ce que j’ai entendu ce soir, c’est un Metal très inspiré des années 80, post NWOBHM, d’ailleurs vous avez fait des reprises qui sont assez significatives de vos influences. Quels arguments voulez-vous mettre en avant, en dehors du fait que vous soyez un groupe de filles – ce qui serait un peu trop facile – pour distinguer FURIES du reste de cette scène qui revit ?
Lévana : On n’est pas dans cette logique, on n’est pas dans l’esprit de la vente avant tout. On veut faire ce qu’on aime, d’abord, et si on s’éclate bien, tant mieux.
Roxie VELOURS : Après, ce que l’on fait n’aura sans doute pas plus d’originalité que d’autres groupes, mais tant pis. On joue des riffs qui nous font kiffer, qui nous retournent les tripes, qui nous donnent envie d’y aller à fond, de jouer sur scène à fond, de les enregistrer, de faire un truc cool, classe, bien produit… Après, c’est aux gens de voir. Nous n’avons pas assez de recul pour savoir si ça va plaire, si c’est original. Mais, aujourd’hui, qu’est-ce qui est original ?
Lynda BASSTARDE : Justement, avec un nouveau line-up, on aura peut-être une autre approche, de nouvelles idées…. C’est tout nouveau depuis juillet, alors on essaie de trouver une potion magique, de composer des riffs, de rythmes, de trouver des choses nouvelles. On aura peut-être une direction plus comme ça ou pas…
Lévana : Pour le moment, on mélange encore le Heavy, un peu de Thrash, un peu de Glam, il y a les influences de chacune. Même si dans le Metal nous avons chacune notre groupe préféré… Tout ça se met commun, et si c’est efficace mais pas original…

METAL INTEGRAL : Vous êtes plutôt RUNAWAYS, PHANTOM BLUE, VIXEN ou GIRLSCHOOL ?
Lynda BASSTARDE : Moi, GIRLSCHOOL, vu les liens avec MOTORHEAD… J’aimerai bien être à leur place !
Roxie VELOURS : Je suis PHANTOM BLUE à mort !
Lévana : Plutôt RUNAWAYS, moi…
Kim WHITE : Moi aussi, plutôt RUNAWAYS

METAL INTEGRAL : Ah, deux RUNAWAYS sur quatre, donc… Markus, en vrai, il est comment ? (Membre globe trotter du Fernando Rock Show, à découvrir d'urgence sur Youtube!)
Toutes : Sexy, grave ! (rire général)
Roxie VELOURS : Il est bleu, pas un bleu banal…

METAL INTEGRAL : Plus sexy que Fernando ?
Lynda BASSTARDE : On peut rien dire…

METAL INTEGRAL : C’est vrai, entre un qui est tout bleu et l’autre tout jaune, si on mélange, il y en aura qui sera vert de rage !
Lévana : Markus il a un piercing… Il a un T-Shirt KISS, alors y a pas photo…
Lynda BASSTARDE : Il n’a pas les cheveux longs…
Roxie VELOURS : Il est sur le terrain, Markus. Fernando, il reste dans sa tour d’ivoire…

METAL INTEGRAL : Ah, c’est vrai aussi… Il se prend pour un star (rire général). Ce soir, vous avez ouvert pour RAVEN qui est un groupe emblématique de la NWOBHM . Votre participation a été annoncée assez tardivement, alors comment vous êtes-vous retrouvées sur cette affiche ?
Roxie VELOURS : Alors, justement, on va faire une spéciale dédicace pour Tank...
Lynda BASSTARDE :… que l’on connait depuis longtemps. Je l’ai vu à un festival et il m’a demandé si ça nous dirait, avec les filles, de faire cette date…
Roxie VELOURS : Au départ, on était un peu frileuse, parce que ça fait à peine deux mois qu’on a ce line-up. On ne se sentait pas prêtes, mais on a cravaché, beaucoup travaillé pour être à peu près prêtes pour ce soir, et finalement, on est assez contentes du résultat.
Lynda BASSTARDE : On devait commencer la scène en octobre seulement… Depuis juillet, j’ai écrit tous les textes, j’ai dû tout apprendre par cœur, ce qui représente vraiment un énorme boulot. On a composé de nouveaux morceaux…On s’est dit « OK, on y va, Rock n Roll ! » Une belle scène parisienne, qu’est-ce qui nous en empêche ? On vit la scène, on est là pour ça, pour se faire plaisir, quoi !

METAL INTEGRAL : Alors, Lynda, on se connait depuis quelques temps déjà, simplement, je connaissais la bassiste, là, j’ai découvert la chanteuse. Et ta voix… Tu l’a trouvée où, cette voix ?
Lynda BASSTARDE : Je ne sais pas… J’ai commencé, au tout début, avec des groupes de Black Metal, ce qui n’a rien à voir, après j’ai fait partie de groupes de reprises, mais je chantais toujours, j’ai eu un tribute à MAIDEN, aussi, WOMEN IN IRON FORM. Et après, en ce qui concerne les groupes de composition, je me limite et me donne à fond, comme avec HEMORAGY. Je me concentre dessus et ne fais pas autre chose. HEMORAGY fonctionne avec un chanteur, dans un style différent, aussi.

METAL INTEGRAL : Justement, tu peux nous donner des nouvelles d’HEMORAGY ?
Lynda BASSTARDE : Pour l’instant, le groupe est en stand-by.

METAL INTEGRAL : A suivre, donc. Vous souhaitez rajouter quelque chose ? Des dates, des RDV à fixer ?
Roxie VELOURS : Alors, concert : nous serons au Pub ADK de Roissy en Brie le 16 octobre, le lendemain, au Bus Palladium à Paris et, enfin, le 14 novembre, nous serons à l’affiche de l’Ultime Fest qui est en fait le festival d’ADX. On ouvre pour la soirée, donc venez tôt parce que nous serons sur scène, au Glazart à 18h30 tapantes !

METAL INTEGRAL : Merci pour cette interview qui, j’espère, ne sera que la première d’une longue série.

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté ce dossier.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Reportage)
- Rencontre avec Chris BAY (FREEDOM CALL)
Entretien réalisé le 15 janvier 2014 à Pantin
- Un entretien avec :
Jens JOHANSSON (STRATOVARIUS), Paris le 6 juillet 2015
- LUCA TURILLI's RHAPSODY en tournée dès le 9 Novembre! Rencontre avec Alessandro CONTI, son nouveau chanteur!
Dossiers du même auteur
- ARMORED SAINT live à Paris - La Maroquinerie, 10 juillet 2012
- ABINAYA live (Paris, le Scopitone, le 17 mars 2011) avec BIG BEN
- De Walls Of Jericho à 7 Sinners: 25 ans de HELLOWEEN
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente