Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
PURPENDICULAR - Venus to volcanus

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2017
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 54minute(s)

Site(s) Internet : 
PURPENDICULAR BANDCAMP
PURPENDICULAR FACEBOOK
PURPENDICULAR WEBSITE

Label(s) :
Fastball Music
 (14/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 04/06/17
Who do you think they are ?
Composé de musiciens allemands et d'un chanteur irlandais, PURPENDICULAR se revendique comme un tribute-band de DEEP PURPLE, dont il emprunte le titre de l'album de 1996. Attention, ce second album de PURPENDICULAR ne comporte aucune reprise du Pourpre profond, le groupe revendiquant pour l'essentiel l'influence du géant du Hard Rock britannique. Il faut donc s'attendre à une musique à la manière de, le groupe revendiquant une écriture propre et un son moderne. Soit.

Effectivement, nous avons droit à un Hard Rock dominé par le son de l'orgue Hammond, par une guitare agile en solo, par un énorme son de basse et par un jeu de batterie lourd et sec. Bien évidemment, claviers et guitare ont tissé une complémentarité de chaque instant. Qu'en est-il du chant ? Robby Thomas WALSH maîtrise à merveille le chant un peu nasal, aux intonations nerveuses et crispées qui constitue la marque de Ian GILLAN ; pour autant, on n'a pas l'impression d'entendre une copie, WALSH possédant un timbre un peu plus grave.

Au niveau des compositions, PURPENDICULAR privilégie les tempos médium, le style d'écriture s'apparentant davantage à celui de DEEP PURPLE depuis 1984, évitant donc les débauches d'adrénaline, les démonstrations techniques et les prestations échevelées. On entend également quelques réminiscences de GILLAN, le groupe. Hormis quelques sonorités de claviers modernes, l'ensemble se laisse écouter agréablement, sans surprises, bonnes ou mauvaises.

A noter que le titre Wonderful bénéficie de la présence de Ian PAICE, batteur de DEEP PURPLE, qui a déjà donné des concerts avec PURPENDICULAR, et de Tony CAREY, claviériste de RAINBOW sur l'album studio Rising (1976) et sur le live On Stage (1977).

Si le concept du groupe peut paraître curieux, ce qui dessert au premier chef Venus To Volcanus est le son. Difficile d'incriminer le mixage ou le mastering, toujours est-il que le son de l'album s'avère étouffé, la puissance et l'ampleur qui siéraient bien aux compositions étant arasées. C'est vraiment rageant car on a la sensation de ne pas pouvoir profiter pleinement des titres et de leur interprétation. Dommage.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
LESBIAN BED DEATH
Designed by the devil, powered by the dead
ASHES 2 ASHES
Th3ories
MAGNUM
Evolution
JEFF SCOTT SOTO
Damage control
TRIGGER RENEGADE
Destroy your mind
Chroniques du même auteur
CAROUSEL
2113
TOMMY STEWART'S DYERWULF
Tommy stewart's dyerwulf
OBLIVIOUS
Creating meaning
MASTER MASSIVE
The pendulum
MAGNET
Feel your fire
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente