Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
ENDLESS SUNDOWN - Make sense

Style : Rock
Support :  CD - Année : 2017
Provenance du disque : Reçu du label
5titre(s) - 35minute(s)

Site(s) Internet : 
ENDLESS SUNDOWN FACEBOOK

 (16/20)

Auteur : Ben
Date de publication : 13/06/17
Rock dense et habité, mélodique, alternant les ambiances en variant les tempi.
Groupe lyonnais formé à Lyon en 2014 suite au split de DARK MATTER, ENDLESS SUNDOWN est un quatuor composé à ce jour par Victor (guitare / chant), Julien (basse), Quentin (batterie) et Barth (chant), celui-ci intégrant il y a à peine un an le groupe. Ce second EP autoproduit Make Sense suit rapidement Fear Of Missing Out proposé en 2016.

A travers leurs 5 nouvelles compositions, les 4 gones publient un rock dense, mélodique, alternant les ambiances en variant les tempi. Si un petit grain de folie assumé se fait sentir sur son ensemble (ainsi que la prose… plus ou moins lubrique inscrite à l’intérieur du cd), l’écriture des 35 minutes de ce mini album / EP et son exécution n’en restent pas moins matures et accrocheuses. Bien évidement tourné et projeté pour la scène, le rock habité de Make Sense courtise une (power) pop anglaise tonique et pleine d’énergie. Un petit côté… grunge (pourquoi pas ?) parcours Down The Rabbit Hole, avec son clin d’œil à Lewis CARROLL et son Alice Aux Pays Des Merveilles. Le chant me rappelle quant à lui, fréquemment sinon fortement, celui de Phil de MALLORY. Dirty Feet a plutôt tendance à montrer les dents, aux atours de THE CULT (la bio. fait aussi judicieusement allusions à ALICE IN CHAINS, SYSTEM OF A DOWN, ainsi que RADIOHEAD). Le chant, maîtrisé, se fait un rien furieux. A need Et Homeless, harmoniques, suivent le schéma musical tracé par le groupe, succession de temps forts et rythmés et de passages plus sereins. Come(b)ack clôt ce second EP dans une atmosphère plutôt sombre et atmosphérique. Cette texture ténébreuse est adroitement contrebalancée par une claire rythmique rock. Puis laissez tourner Make Sense, un morceau caché prend le relai d’un long blanc. L’ambiance acoustique, elle aussi sombre (je pense alors au dernier opus d’OPETH), est pleine de caractère et prolonge de belle manière cet excellent EP.

Si accroché dès les premières écoutes par la qualité des compositions et un je ne sais quoi pas tout à fait original mais presque, en tout cas une fraîcheur bienfaitrice, le nombre répété de celles-ci confirme haut la main le talent de ce jeune groupe, bien décidé à en découdre sur les scènes rhône-alpines, de France et de Navarre, mais aussi là où le soleil ne se couche jamais !

Make Sense :
01 : Down The Rabbit Hole – 02 : Dirty Feet – 03 : A Need – 04 : Homeless – 05 : Come(b)ack
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
ASIA
Omega
THE GL BAND
Don't stop rock'n'roll
STEVE'N'SEAGULLS
Farm machine
MALLORY
Honey moon
BASK
American hollow
Chroniques du même auteur
VAGINA
Made in silence
GOATFATHER
Hipster fister
SHAKA PONK
Bad porn movie trax
SALHEM
La fin d'un monde
ANASAZI
Origin(s)
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente