Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
KING ZOG - King zog

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2017
Provenance du disque : Reçu du groupe
10titre(s) - 52minute(s)

Site(s) Internet : 
KING ZOG BANDCAMP
KING ZOG FACEBOOK

Label(s) :
Auto Production
 (17/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 04/08/17
Premier couronnement
Originaire de l’ouest de l’Australie, le quartette KING ZOG développe une conception pour le moins aride du Doom Metal. Très clairement, avec ce premier album autoproduit, KING ZOG inscrit ses pas dans ceux de PENTAGRAM et THE OBSESSED : des riffs simples, des lignes de basse on ne peut plus lourdes, un chant parfois grondant, parfois plus tremblant (mais toujours lugubre). Ajoutons un tempo lent et une odeur de soufre imprégnant les ambiances, et vous aurez un aperçu du Doom classique, rampant, malsain, pesant, que nous offre KING ZOG.

L’intérêt de cet album n’est pas tant dans la réitération d’une certaine tradition du Doom Metal mais bien dans la qualité de l’écriture et des arrangements. En effet, chacune des dix compositions comporte au moins une accroche rythmique ou un plan mélodique – instrumental ou vocal – notables. Combinée à une interprétation à la fois vivante et maîtrisée, cette capacité à proposer un petit plus procure à KING ZOG une aura particulière.

Loin de se cantonner à la lenteur et à la lourdeur, KING ZOG sait introduire des ressorts dynamiques dans ses structures en évitant la linéarité par le biais d’une succession de séquences complémentaires. On se doit de souligner le bon travail du batteur qui, tout en marquant très sèchement les temps, enrichit son jeu par des nuances discrètes mais bienvenues.

En somme, KING ZOG réussit haut la main son examen de passage et devrait logiquement faire parler de lui, voire trouver une maison de disques susceptible de porter haut et fort le nom du groupe.
PS : pour la petite histoire, le roi Zog à qui le groupe a emprunté le nom fut souverain d’Albanie de 1928 à 1939.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
I, FORLORN
My kingdom eclipsed
GREEN METEOR
Consumed by a dying sun
CEREMONIA
La existencia humana debe ser un error
ANGEL DE METAL
Fuego eterno
CHILDREN OF DOOM
Doom, be doomed or fuck off
Chroniques du même auteur
WIZARD
Of wariwulfs and bluotwarves
THERION
Live gothic
MAGNOLIA
Tänk själv
WATCHTOWER
Control and resistance
CLOVEN HOOF
Who mourns for the morning star
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente