Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SUN Q - Myth

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2023
Provenance du disque : Reçu du groupe
9titre(s) - 43minute(s)

Site(s) Internet : 
SUN Q FACEBOOK
SUN Q BANDCAMP

Label(s) :
Auto Production
 (19/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 18/01/2024
Le rock sans frontières d’un duo tentaculaire
La juxtaposition de la guitare très heavy et de l’extraordinaire voix féminine de SUN Q n’est pas rare dans le vaste monde du stoner et heavy rock. Sans aller chercher loin, c’est la base de MESSA, de GAUPA, de WIJ, d’INDIGO RAVEN et autres. L’affaire devient excitante lorsque le duo se retrouve au cœur d’un tourbillon créatif qui fait voler en éclats toutes les frontières stylistiques, géographiques et temporelles. En effet, notre duo originaire de Russie mais qui partage aujourd’hui son temps entre la Géorgie et la Turquie, va rechercher de vieux synthétiseurs soviétiques et agrège des artistes aussi éclectiques que des percussionnistes africains, un chœur gospel, une joueuse de nickelharpa (cette vièle traditionnelle suédoise jouée à l’archet) ou une section de cuivres, pour ne citer qu’eux. Quant à leur musique, elle ne répond à aucune définition simpliste, s’inscrit dans dix genres comme dans aucun. Bref, une signature sonore totalement originale.

L’album s’ouvre sur Jane Doe, une tranche de blues-rock qui mange tout l’espace sonore avec sa section de cuivres tonitruante alternant avec des passages calmes où seules résonnent la voix puissante, la basse entêtante et une subtile batterie jazzy. Je reste interloqué.

Cap sur l’émotion ! La seconde plage est infiniment belle et mystérieuse. Children Singing commence de manière aussi épurée qu’un morceau de cold wave, puis la scène sonore s’enrichit et prend une ampleur considérable dès qu’arrive le riff. Je suis médusé par le relief de ce splendide morceau.

Le troisième titre, Tree, me réserve une ambiance très lourde avec une grosse guitare, la plainte d’un violon qui contraste avec une voix féminine douce et claire… puis, intervient un passage psychédélique et une reprise bluesy avec des cuivres qui interpénètrent le mixage des cordes. Je suis plongé dans l’étrange, le sourire aux lèvres.

La voix entame Animals sur une nappe de synthés. Au bout d’une minute le propos se fait presque tribal avec ses percussions basses. La troisième minute, quant à elle, nous réserve une jam de folie aux accents folk, puis à la quatrième nous retombons dans l’intimisme avant que la farandole effrénée ne reprenne. Ce titre est monstrueux et ce n’est pas fini ! Un gros riff explose dès la première mesure de Dionysus avant que le morceau ne prenne un tournant mélodique et léger très surprenant. Il y a là de quoi faire un vrai hit ! Retour à la sérénité avec I am The Sun qui lorgne vers un rock synthétique voluptueux avant de prendre une vertigineuse altitude grâce au chœur féminin. Still Searching For The Skulls est un morceau a ranger clairement au rayon prog-rock avec suffisamment de couches de clavier pour passer l’hiver sans prendre froid. Place à du heavy blues débarquant directement des 60s/70s : Elizabeth Siddal renferme des arrangements dignes des plus surprenantes expérimentations psychédéliques. Mais pourquoi ne pas finir avec un chef d’œuvre ? Crystal Doors est le morceau qu’il me fallait pour terminer l’écoute avec la chair de poule.

La musique de SUN Q est dense mais très facile d'accès et touche directement l’âme. L’ingrédient magique réside dans l’instrumentation qui est d’une telle richesse que, laissant cet album tourner en boucle, je ne cesse d’en percevoir de nouvelles facettes. Myth est un album indispensable capable de ravir n’importe quel public, blues, rock, folk, prog, goth ou stoner.

***


Le cœur de SUN Q est composé de :
- Elena TIRON, chant ;
- Ivan SHALIMOV, guitares, claviers, basse.

Sur cet album, SUN Q est accompagné par :
- Yaroslav SHEVCHENKO, Timur GUMAROV, Andrey PRISTAVKA, Andrey TANZY, batterie et percussions ;
- Andrey TRAVKIN, basse ;
- Asya SORSHNEVA, alto, violon, nickelharpa ;
- Olga KALINOVA, violoncelle ;
- Daniil DUBROVSKY, saxophone ;
- Linar ASFATULLIN, trombone ;
- Evgeny KONDRATYEV, trompette ;
- Roman SHILEPIN, saxo bariton ;

Auxquels s’ajoutent trois chœurs :
- Tatiana GAIVORONSKAYA, Elmira SPICHAKOVA, Fotinya FO ;
- Prosper ‘Princess Netashiva’ MAMAEVA, Benji ‘SlimBeats’ KASULE, Esther Barbara SCHAFER ;
- et le Southern University Gospel Choir

Et à la technique :
- Vasily SURYANINOV et Sasha SELEZNEV à la prise de son ;
- Sean GENOCKEY au mixage ;
- Brian LUCEY au mastering ;
- Vini SANTOS pour l’artwork.

***


Discographie
- 2016 : Almost (EP)
- 2017 : Charms (LP)
- 2023 : Myth (LP)

***


Extraits de Myth :
- Children Singing : Cliquez ici !
- Animals : Cliquez ici !
- Dionysus : Cliquez ici !

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
JMM213 Le jeudi 18 janvier 2024

Ville : 91360
Merci Pumpkinn pour cette superbe découverte ! La fusion de tous ces styles est une vraie réussite et en fait un album d'une grande richesse musicale. La référence à MESSA est d'une telle évidence, pour la très belle voix certes, mais pas que !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
ENTHRAL
Obtenebrate
TUNA DE TIERRA
Tuna de tierra
CAVERN DEEP
Part. 2 - breach
QAALM
Resilience and despair
DARK NOVA
Sivilla
Chroniques du même auteur
THE HELLACOPTERS
Eyes of oblivion
URSULAR
Preta
GUT'S
High as noise
KLASTOS
Rat king
LAMASSU
Made of dust
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /