Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
WHITESNAKE - Live in the heart of the city

Style : 80's & 90's Re-releases
Support :  Vinyl - Année : 1980
Provenance du disque : Acheté
14titre(s) - 70minute(s)

Site(s) Internet : 
WHITESNAKE FACEBOOK
WHITESNAKE WEBSITE

Label(s) :
United Artists
 (20/20)

Auteur : Laudrome26
Date de publication : 06/06/2024
Prodigieux whitesnake !
Nous avons décidé de vous faire découvrir (ou re découvrir) les albums qui ont marqué une époque et qui nous paraissent importants pour comprendre l'évolution de notre style préféré. Nous traiterons de l'album en le réintégrant dans son contexte originel (anecdotes, etc.)... Une chronique qui se veut 100% « passionnée » et « nostalgique » et qui nous l'espérons, vous fera réagir par le biais des commentaires ! Bon voyage !

J'ai toujours été un inconditionnel de WHITESNAKE, quelque soit la période. Depuis le début, j'ai suivi et aimé cette formidable formation anglaise. Là j'ai choisi ce live enregistré entre 1978 et 1980 à l'Hammersmith Odeon car cela marque un peu la fin de l'époque hard-blues. Et là aussi c'est pour moi tant de souvenirs : Trouble (1978), Lovehunter (1979 ah cette pochette ! ), Ready An' Willing (1980)… Nous étions en admiration devant David COVERDALE, pour nous il représentait la "voix" du hard rock. C'est vrai que chemise et crinière au vent, il a de la classe. La formation a de la "gueule" avec Ian PAICE (batterie), Jon LORD (claviers) (ex-DEEP PURPLE), Neil MURRAY (basse) (ex-Gary MOORE, BLACK SABBATH)… Les deux guitaristes Micky MOODY et Bernie MARSDEN (décédé 2023) ont une approche musicale très british et blues. Bien sûr après quand le SNAKE a "américanisé" sa musique, c'était aussi très fort avec Adrian VANDENBERG, Steve VAI, John SYKES, Reb BEACH, Joel HOEKSTRA, Doug ALDRICH mais là je me concentre aux racines de ce groupe. WHITESNAKE est une pierre angulaire du hard rock, un précurseur. Les références vont de DEEP PURPLE (évident !), aux YARDBIRDS, LED ZEPPELIN. Comme par hasard je retrouve Martin BIRCH (décédé en 2020) qui a été le producteur de DEEP PURPLE, RAINBOW, BLACK SABBATH, BLUE ÖYSTER CULT, IRON MAIDEN… Les deux premières faces ont été enregistrées en 1980 (Rolling Stone Mobile) et les deux autres faces en 1978. Le double live vinyle était vraiment à la mode en cette période. Cela fait office souvent de "Best Of". Le son est plus brut, réel et il y a toujours des moments d'improvisations magiques propres à ce type d'enregistrement et de talents. Tellement de souvenirs, de moments de bonheur extrêmes se rattachent à ces albums ! Ici pas de "guitare hero" mais plutôt un duo qui fonctionne à merveille. Ils sont d'ailleurs avec David COVERDALE les fondateurs du groupe en 1978 et ont coécrit avec lui la plupart des morceaux joués ici. Allez c'est parti avec un "Are You Ready ?" de David COVERDALE qui motive le public. Come On débute brillamment le show. Un peu de DEEP PURPLE, du blues, de la soul et la voix chaude David mettent WHITESNAKE en route. On ne va plus les arrêter croyez moi ! Les deux twin guitares s'accordent parfaitement pour Sweet Talker bien Rock 'n' Roll. La voix gorgée de soul de David COVERDALE fait la différence. Jon LORD fait un solo d'orgue renversant, s'ensuit la guitare de Micky MOODY qui n'est pas en reste !
Vient le phénoménal Walking in The Shadows Of The Blues. Un hard-blues fabuleux et inoubliable que je vénère encore à ce jour. La mélodie, le refrain sont grandioses. Le solo de guitare est majestueux comme la voix de David COVERDALE. Quel chanteur, même si on le sait ! Sur ce titre il exploite tout son énorme potentiel. Sur Love Hunter entre blues, rhythm'n'blues sa voix donne une consonance différente à cette composition. Micky MOODY se lance dans un long solo de slide. Le refrain et sa rythmique particulière deviennent obsédantes. Vers la moitié du morceau Micky fait jouer sa guitare avec le public. Un instant enchanteur de partage, j'aurai envie d'y être. L'alchimie est intime et mémorable. Presque onze minutes hors du temps ! L'un de leur premier hit version 1979 Fool For Your Loving (N° 13 Grande Bretagne, N°53 USA) déboule et c'est toujours aussi fort. Vision plus blues-rock qu'en 1989 mais tout aussi emballant. Un hit quoi ! Un Ain't Gonna Cry No More de l'album Ready And Willing sera N°6 en Grande Bretagne en 1980 et premier à rentrer dans le Billboard USA (N°90). Une combinaison, un assortiment réfléchis de blues, soul, rock supporté par la voix somptueuse de David COVERDALE. On est en plein hard rock à la DEEP PURPLE/LED ZEPPELIN avec Ready And Willing. Gros groove, la voix qui pousse. Le refrain travaillé et hyper mélodique est repris en choeurs avec des "Sweet Satisfaction" qui s'enfoncent dans ma petite tête. Le public lui aussi succombe au charme. WHITESNAKE passe la surmultipliée avec Take Me With You. Un titre débridé, exalté "Le Lazy" des Britanniques ! On a droit cela va de soit à un solo de Jon LORD et de guitare effrénée. La troisième face voit les deux guitares s'accorder sur une rythmique bien rock pour un Come On entraînant. C'est rock'n'roll, plein de swing, un solo de guitare parachève l'œuvre délicieusement. Il fallait que cela se produise une reprise de DEEP PURPLE (album Burn 1974). C'est Might Just Take Your Life assez soul avec le jeu de slide étincelant de Micky MOODY. À noter que Bernie MARSDEN chante un couplet sur cette chanson. Jon LORD est très présent et son claviers fait des siennes. Lie Down est très enjoué et presque festif, David COVERDALE est remarquable. Le refrain est superbe et on se prend à le reprendre avec le groupe. Solo type piano bar par le génial Jon LORD ! Un des points culminants est cette reprise de Ain't No Love In The Heart Of The City écrite par Michael PRICE et Dan WASH (chantée par le BOBBY BLUE BAND). Produit par Martin BIRCH je pense que c'est à lui que l'on doit de trouver ce chef-d'œuvre rhythm'n'blues ici. Introduite par Jon LORD cette "power"-ballade est transportée par la voix prodigieuse de David COVERDALE. Le refrain, les choeurs sont fascinants. Le temps semble suspendu quand le public chante la mélodie. Le solo de guitare est sensationnel. Je suis magnétisé comme sur ce Holiday de SCORPIONS sur le World Wide Live de 1985 chanté par la foule. Un instant gravé à jamais dans ma mémoire comme avec WHITESNAKE. Après tant d'émotion on enchaîne avec le bluesy Trouble. Maintenant c'est l'instant pour l'éternité (si je pèse mes mots) avec la leçon de hard blues qu'est Mistreated (album Burn 1974). Plus de dix minutes de pur joie. D'entrée la voix de David COVERDALE me prend aux tripes, l'association guitares, claviers est infernale. Les solos de guitares sont diaboliques et bouillonnants, avec en fond ce hard blues si puissant expressif. Le son est imposant et flamboyant. Et David COVERDALE qui donne tout avec cette voix si extraordinaire. Un double album historique qui est en moi et me transmet tant d'émotions depuis tant d'années. Tout cela ne m'empêchera pas d'adorer le WHITESNAKE moins blues, plus "hair métal "qui part à la conquête des USA. Slide It In (1984), 1987, Slip Of The Tongue (1989) qui représentent 25 millions d'albums vendus dans le monde (dont 8 aux USA) confirmeront se succès. Les Britanniques sont un monstrueux groupe quelque soit leur direction musicale. Ce double live est un chef-d'œuvre que tout amateur de hard rock se doit de posséder. WHITESNAKE et ses musiciens sont éblouissants et leur talent prodigieux.

Nota : N°5 Grande Bretagne Bretagne, N°56 Allemagne, N°146 USA.

WHITESNAKE :
David COVERDALE :Cchant,
Micky MOODY : Guitare, chœurs,
Bernie MARSDEN : Guitare, chœurs, chant sur Might Just Take Your Life
Neil MURRAY : Basse,
Ian PAICE : Batterie (Disque 1 et 2),
Dave DOWLE : Batterie (disque 3 et 4 ),
Jon LORD : claviers.

Mistreated : cliquez ici

Fool For Your Loving : cliquez ici

Love Hunter : cliquez ici

Retrouvez les autres chroniques de ces groupes "Coup de cœur" en utilisant le moteur de
recherche sur la page des chroniques (Lien "Chroniques " au niveau du menu).
Rechercher les mots: Oldies but Goldies.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le jeudi 6 juin 2024
Bien d'accord avec toi Laudrome26 !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
KULTIVATOR
Barndomens stigar
SGT ROXX
Weapon of miss distraction
TARAMIS
Strectch of the imagination
COMPILATION ITALIAN METAL
Attack from the past vol 1
SADNESS
Âmes de marbre
Chroniques du même auteur
ROOM EXPERIENCE
Another time and place
MARC VANDERBERG
Phoenix from the ashes
UFO
Obsession
PINNACLE POINT
Winds of change
RADIOACTIVE
X.x.x.
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /