Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
OPPOSITE SELF - The paradox of power

Style : Metal
Support :  MCD - Année : 2009
Provenance du disque : Reçu du groupe
7titre(s) - 30minute(s)

Site(s) Internet : 
OPPOSITE SELF WEBSITE
OPPOSITE SELF MYSPACE 

Label(s) :
Auto Production
 (14/20)

Auteur : Maud
Date de publication : 08/04/10
De solides bases
Troisième tentative pour les français d’OPPOSITE SELF, groupe aux multiples influences allant du métal progressif au trash metal, en passant par des nuances electro. Après une première démo en 2005 et un EP en 2008, c’est un tout nouvel EP, The Paradox Of Power, que le groupe nous propose aujourd’hui.

L’auditeur se retrouve immédiatement plongé dans un univers puissant et dynamique où les riffs énergiques et énervés font foison. Les guitares de Duff ne se voient offrir aucun moment de répit, et le duo basse/batterie de Jim et Rudy fonctionne à merveille pour soutenir l’ensemble d’une solide base. The Paradox Of Power bénéficie également d’une excellente production, œuvre de DeepEternity Studio et du mix et mastering de Florent Sioliano, donnant à l’EP toute la force méritée par les morceaux d’OPPOSITE SELF.

Certains passages plus calmes, et carrément ambiants viennent embellir le tout. L’intro de l’EP par exemple, titre entièrement instrumental au piano et avec de jolis samples, crée immédiatement une atmosphère prenante ; ou encore la piste cachée finale, contrastant magnifiquement avec l’ensemble de l’album, où le groupe reprend le thème de l'ouverture de l'EP (avec l'intro et le premier morceau The Paradox) dans une ambiance orientale et où le chant se fait doux et particulièrement agréable.

S’il y a un bien un petit hic sur The Paradox Of Power, cela vient de la prestation de son chanteur Mars. A n’en point douter, le jeune homme possède un très joli timbre, mais pas encore la technique vocale qui suit, ce qui a pour effet de souvent se retrouver comme totalement asphyxié sur les notes tenues où il passe en force, sans dégager d’émotion particulière sinon celle d’une certaine douleur dans l’effort…

Forts de ces trois premiers essais courte-durée, je pense donc que désormais OPPOSITE SELF est prêt à passer à l’acte et travailler sur son premier album, afin d’avoir le temps de nous proposer des morceaux encore plus variés les uns des autres, sur des bases différentes. Avec le travail nécessaire, le groupe devrait parvenir à séduire les plus grands fans de métal alternatif.

Mélodie : 3/5
Technique : 2/5
Originalité : 3/5
Production : 5/5
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SOTO
Divak
NOVELS
Mirror dog
ELYOSE
Ipso facto
STÖMB
Duality
RAMMSTEIN
Liebe ist für alle da
Chroniques du même auteur
AGONE ANGEL
Discovering the angel
SYNTHETIC WATERFALL
Rising of the aeon
MOUSE ON THE KEYS
An anxious object
BETO VASQUEZ INFINITY
Darkmind
EQUAL VECTOR
Aspectations
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente