Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
AZRAEL - Metal arena

Style : Metal
Support :  CD - Année : 2010
Provenance du disque : Acheté
11titre(s) - 51minute(s)

Site(s) Internet : 
AZRAEL WEBSITE
AZRAEL MYSPACE 

Label(s) :
ANewLabel
 (16/20)

Auteur : metalmp
Date de publication : 17/09/10
Joutes metalliques
J’aime bien AZRAEL. Pas le chat de Gargamel, l’éternel ennemi des petits êtres bleus de Peyo, non, je parle du groupe Espagnol auteur de 6 albums (plus un best of) depuis ses débuts en 1991. J’ai découvert AZRAEL un peu par hasard, au cours d’un voyage en Espagne avec un titre, Todo/Nada, issu de son album Libre (2008) que je n’ai jamais eu l’occasion d’écouter en sa totalité. En revanche, je me suis penché sur d’autres réalisations, Futuro (1998) et Dimension IV (2001) ainsi que la compil, qui m’ont permis de découvrir un groupe aux influences variées et aux goûts éclectiques.
Avec son nouveau né, AZRAEL conserve cette ligne de conduite et cette ouverture d’esprit. Tout au long de Metal Arena (2010), on retrouve des influences Hard Rock traditionnel, certes, un Hard Rock à différentes vitesses – calme ou rapide – mais également de forts échos qui balayent une palette de styles musicaux allant du classique à l’indus.

L’album débute avec le morceau titre, un instrumental dont la montée en puissance me rappelle les grandes heures de l’ange blond, Michael SCHENKER aux débuts du MSG. Les autres chansons montrent donc les différentes facettes d’un AZRAEL qui sait être speed et symphonique (Decirte Adios), indus (El Precio de Todo) mais qui sait la plupart du temps aller à l’essentiel en restant tout simplement Heavy, dans une veine traditionnelle où les claviers jouent un rôle aussi important que les guitares. Seul Para Bien O Para Mal me laisse sceptique, l’ensemble étant plus désordonné que construit, ou alors, il y a quelque chose qui m’a échappé.

Si la production est propre, l’ensemble reste efficace et plus que plaisant ; mais voilà, à trop varier les plaisirs, AZRAEL ne parvient pas à marquer sa différence. Ou, à l’inverse, le groupe se démarque par son ouverture d’esprit. C’est à la fois sa force et sa faiblesse car cela peut être considéré comme le signe de la difficulté du groupe à trouver son style propre et peut perturber l’auditeur. Ce n’est certes qu’un détail, mais un détail qui peut expliquer pourquoi, même à domicile, AZRAEL reste en seconde division.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
GHOST
Meliora
DYSILENCIA
Boule à facettes
P.M.T
Here lies p.m.t
LINKIN PARK
Meteora
GLOWIN SHADOW
Ghosts, fools & fakes - deluxe edition
Chroniques du même auteur
KOMODO EXPERIENCE
Chronique du désordre
ADX
Immortel
LUJURIA
Llama eterna
ELDORADO
Babylonia haze
WHISKY OF BLOOD
Six six sex
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente