Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
DAVID SLAME - Afterlife

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2011
Provenance du disque : Reçu du groupe
11titre(s) - 52minute(s)

Site(s) Internet : 
MYSPACE DAVID SLAME 
DAVID SLAME WEBSITE

Label(s) :
Auto Production
 (15/20)

Auteur : metalmp
Date de publication : 03/12/11
Prometteur
A l’issue d’un concert, alors que nous nous apprêtions à nous diriger vers le métro, Phil’Em All et moi croisons un gaillard d’apparence timide qui nous tend un flyer annonçant la sortie d’Afterlife, son premier album. Nous échangeons quelques mots avec ce jeune homme déterminé, je lui laisse ma carte et trois semaines plus tard je reçois ledit album que je m’empresse d’écouter.

L’artiste annonce sur son flyer jouer du heavy rock et, dès l’intro passée, il est évident qu’il puise ses influences aussi bien dans le heavy des grands jours que dans le metal plus moderne, et nous offre un délicieux melting pot dans lequel on retrouve aussi bien du DIO que du NIGHTWISH, du GOTTHARD, du QUEEN ou du DREAM THEATER … et si ces influences sont parfois évidentes (comment ne pas entendre Freddy MERCURY sur Love Will Save The World ?), David parvient à les intégrer à son approche de la musique. On sent d’ailleurs une grande éducation musicale qui intègre classique, metal, jazz ou blues aussi bien que la pop ou la variété. L’album est empli de puissants riffs que côtoient des airs mélancoliques, des sonorités irlandaises, des ballades… Le chant de David, d’ailleurs, s’étale sur une vaste palette : parfois rock ou agressif, David sait également se faire baryton, ténor ou simplement pop. Une diversité bienvenue qui lui permet de se démarquer de pas mal de ses contemporains.

Si le soin apporté à la musique a été le même pour la production et pour le livret et si l’écoute de ce Afterlife se révèle une très agréable surprise, il manque à l’ensemble un léger quelque chose pour que ce premier essai trouve véritablement sa voie et se démarque des (très nombreuses) autres productions. Ce n’est pas l’anglais que le chanteur maîtrise bien mieux que nombre d’autres vocalistes. Sans doute sont-ce quelques approximations surprenantes dans certains effets vocaux (David frôle par instant la fausse note) qui me gênent le plus. Sans doute, également, est-ce la grande variété de styles que nous présente David SLAME, qui résulte en un éparpillement à partir du dernier tiers ? Cependant, l’aventure de ce premier album devrait résulter dans un avenir proche en une plus grande maturité musicale. Reconnaissons toutefois que nous avons là un artiste au potentiel plus qu’important. Un de ceux qui méritent qu’on les soutienne. Car il ne fait aucun doute qu’un autre album, plus abouti, suivra afin de confirmer cet essai.Il ne reste au chanteur qu’à trouver des musiciens afin de fonder un véritable groupe. Ben voilà, mais c'est bien sûr ! C’est ça, ce qui manque : l’unité d'un vrai groupe qui avance vers un même objectif en créant une véritable cohésion musicale…
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Volumenbrutal Le vendredi 9 décembre 2011

Ville : LE HAILLAN
Musicalement, c'est très bon, dommage que le chant s'égare trop par moment et soit approximatif parfois.
Commentaire de metalmp : On se rejoint de nouveau. Il y a vraiment de la matière. A suivre, c'est évident. D'autant que le gaillard s'est enfin entouré d'un groupe.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SAFFIRE
For the greater good
DRENALIZE
Destination everywhere
LIONHEART
Second nature
KAMCHATKA
Long road made of gold
THE DONNAS
Bitchin'
Chroniques du même auteur
MOKE'S
Moke's
LUX AETERNA
Echoes from silence
HUMAN JAIL
The soul allegory
GANG
Inject the venom
SCHISMA
Entre ces murs
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente