Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
LED ZEPPELIN - Celebration day

Style : Hard Rock
Support :  2CD - Année : 2012
Provenance du disque : Acheté
16titre(s) - 115minute(s)

Site(s) Internet : 
LED ZEPPELIN WEBSITE

Label(s) :
Rhino Records
 (18/20)

Auteur : Web-Maestro
Date de publication : 20/12/12
10 décembre 2007 ..
Le 10 décembre 2007, à l'O2 Arena de Londres, a eu lieu un concert de légende. Pour la première fois depuis 1980, LED ZEPPELIN a joué un concert complet. Il y a bien eu leur pathétique participation au Live Aid de 1985 (25 minutes) avec Phil COLLINS et Tony THOMPSON à la batterie puis leur petite participation au 40ème anniversaire d'Atlantic Records, mais pas un show complet depuis la mort de John "Bonzo" BONHAM, leur batteur. Enregistré lors de la soirée rendant hommage à Ahmet ERTEGUN, le fondateur d'Atlantic Records, ce concert a obtenu du monde: il y a eu 20 millions de demandes pour 20 000 tickets !

Le concert débute avec Good Times Bad Times, le premier titre de leur premier album éponyme. Le démarrage est un peu laborieux, mais au fur et à mesure de Ramble On, Black Dog puis In My Time Of Dying, l'alchimie du groupe apparaît ainsi que le plaisir de jouer ensemble. La voix de Robert PLANT est parfois un peu fatiguée, il ne monte plus dans les aigus comme autrefois, par exemple dans la fin de For Your Life ou dans Whole Lotta Love, mais quel plaisir d'entendre à nouveau ce groupe légendaire !
Une des mes appréhensions était de savoir comment le jeu Jason BONHAM, le fils du regretté John BONHAM, allait coller au reste du groupe. Non seulement il joue très bien , mais en plus il apporte un peu de groove à des morceaux comme Trampled Under Foot ou Song Remains The Same. La frappe est puissante, précise et parfaitement en corrélation avec le jeu très efficace du bassiste John Paul JONES. D'ailleurs, John Paul JONES passe avec un facilité déconcertante de la basse au claviers et vice-versa sur Kashmir, No Quarter, Stairway To Heaven ou Misty Mountain Hop entre autres. Quand à Jimmy PAGE, il est toujours aussi fabuleux à la six cordes et se laisse aller dans plusieurs solos comme dans No Quarter ou Dazed And Confused, avec toujours son âme de blues-man. Des morceaux de tous les albums sont présents, à l'exception de leur dernier album studio In Through The Out Door.

Perçu à la fois comme le témoin d'une soirée et un hommage, Celebration Day est peut être le testament de LED ZEPPELIN. Ce double CD complète parfaitement la discographie de ce groupe monumental. Auront nous un jour la chance de les voir à nouveau réunis sur scène ? Seul le temps nous le dira ...

Tracklist:
1. Good Times Bad Times
2. Ramble On
3. Black Dog
4. In My Time Of Dying
5. For Your Life
6. Trampled Under Foot
7. Nobody’s Fault But Mine
8. No Quarter
9. Since I’ve Been Loving You
10. Dazed And Confused
11. Stairway To Heaven
12. The Song Remains The Same
13. Misty Mountain Hop
14. Kashmir
15. Whole Lotta Love
16. Rock And Roll
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
fanst Le mercredi 10 avril 2013

Ville : Aix
Heureusement ,je n'ai pas acheté l'album . On me l'a copié. Oui je sais c'est mal. Alors il est vrai que la tracklist est belle et qu'elle fait envie. A la 1ere écoute on se dit que les héros ont encore bien la patate et que ça le fait. Ensuite j'ai réécouté les anciens lives (officiels ou pas ). Et là désolé , mais Jason ne souffre pas la comparaison avec John . Et y a pas photo . Il refait (ou il essaie de refaire ) en moins bien les plans de son père . C'est gaché. je mets 8/20 et les disques (copiés) sont partis à la poubelle.
krakal Le lundi 7 janvier 2013
J'opte pour un 14/20 , hélas pas plus ^^ Les stars ont vieillies, un peu trop à mon gout, je préfère rester sur ce que l'on a entendu de meilleur d'eux mêmes.
Rémifm Le vendredi 28 décembre 2012

Ville : Chambéry
Oui Christian, il y a eu une petite guéguerre à l'époque (fô bien créer du buzz pour vendre !) pour mettre en lumière ceux qui reprenaient l'esprit de LED ZEP dans leur musique... Le premier album de KINGDOM COME s'en inspire, c'est sûr mais il est excellent !!! Et peut-on reprocher à Lenny WOLF d'avoir le même type de voix... Chez COVERDALE, c'était bien marqué aussi... D'ailleurs, le bourgre a même réalisé son rêve en enregistrant un album avec PAGE... Quant au Led Clones de GARY MOORE, il est bon ce titre ! Et m'a bien fait "marrer" à l'époque... Peut-être qu'un groupe aurait dû enregistrer un Blues Clones en hommage aux albums de GARY MOORE qui ont suivi le After The War ? Je maintiens que ce Celebration Day comporte quelques faiblesses et que j'irai plus facilement me remettre de l'album studios dans mes noreilles de mes héros des années 70 ! Enfin, depuis 69 en fait ! La bizze
Commentaire de Web-Maestro :  Toute ma jeunesse (qui n'est pas finie...) !
KINGDOM COME était en 1988 un des mes trois albums préférés en hard rock, avec Operation: Mindcrime de QUEENSRYCHE et Wild Frontiers de Gary MOORE (qui reste pour moi son meilleur album, malgré la batterie électronique). Ce sont des classiques désormais ! Dans les années 90, GUNS N'ROSES était un "Led Clone" (SLASH doit être le fils caché de Jimmy PAGE). Je m'en vais de ce pas réécouter Houses Of The Holy, le LED ZEPPELIN cuvée 1973. Bonne année 2013 !
Alain Le samedi 22 décembre 2012
Comparer ce concert avec How The West Was Won ou avec le concert du Royal Albert Hall datant de 1970 amène à la conclusion effective que les héros sont un brin fatigués. Le dire, ce n'est pas insulter une légende, c'est rendre justice à la réalité de la prestation. Pas ridicule au demeurant. Jason est un batteur très solide, même s'il n'a pas le même jeu que son père (est-ce possible ?). Jimmy Page envoie la purée en rythmique mais il flotte par moments en solo. Robert Plant ne peut effectivement plus pousser des hurlements ni même feuler comme dans les années 70. Du coup, les versions proposées parfois sonnent comme des adaptations, moins sauvages, plus nuancées parfois. Ce CD/DVD permet de réfléchir sur l'évolution d'une oeuvre, d'un groupe, de ses musiciens, de son lien avec une période donnée, avec une alchimie particulière. Et cela nous renvoie à notre propre nostalgie, notre rapport avec une légende.
Commentaire de Web-Maestro : J'espère que Jimmy PAGE remixera et sortira sous forme d'albums live les nombreux concerts enregistrés pendant les années 70. Par exemple: une version officielle et remasterisée de Destroyer, l'enregistrement de leur concert de Cleveland du 27 avril 1977 et qui est pour moi leur meilleur bootleg. En attendant, il va ressortir en 2013 une nième version remasterisée de la discographie studio du dirigeable de plomb.
Rémifm Le vendredi 21 décembre 2012

Ville : Chambéry
Ouai ouai ouai, je suis bien moins emballé que toi Christian et pourtant, LED ZEPPELIN reste dans le haut de mon top des groupes de Hard-Rock !!! Les versions de Rock And Roll et Stairway To Heaven sont quand même pas géniales ! Les musiciens hormis Jason qui réalise son rêve sont fatigués. Surtout Robert et ça se ressent... Voilà peut-être pourquoi Jimmy envoie la purée avec un son surpuissant et pas forcément le plus adapté, en tout cas à mon oreille... Gary MOORE des derniers temps faisait déjà la même chose avec un son de guitare surpuissant. Les passages claviers sont réussis mais pas non plus extraordinaires à jouer. Bref, je me demande aussi pourquoi ce dvd / double cd enregistré en 2007 ne sort qu'en 2012... J'avais vu Page et Plant pour la tournée No Quarter, c'était quand même autre chose... Le ZEPPELIN a du plomb dans la toile, et ça s'entend... A mon avis, mais je peux me tromper, ce sera le dernier témoignage du groupe live ! C'est peut-être à souhaiter d'ailleurs... Voilà, déception pour moi, vous l'aurez compris ! Mais du plaisir à te lire Christian ! JOYEUX NOËL 2012 !!!
Commentaire de Web-Maestro : Celebration Day est le testament d'un plus grand groupe de rock des années 70. Même si les avis sont partagés, il reste quand même leur discographie studio ainsi que les nombreux bootlegs. Gary MOORE avait écrit Led Clones (extrait de l'album After The War et chanté par Ozzy OSBOURNE) pour se moquer des groupes qui imitaient Led Zeppelin comme le faisait Kingdom Come par exemple.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SANGE MAIN MACHINE
Ready for the show
MIND INFECTION
Chaos city
JADED HEART
Live in cologne
TREAT
Tunguska
MORANO
Incognito
Chroniques du même auteur
ALAN REED
Dancing with ghosts
DROPKICK MURPHYS
Signed and sealed in blood
YES
Fly from here - return trip
MEKONG DELTA
Intersections
AMAZING JOURNEY
One night in new york city
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente