Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
KARNYA - Coverin' thoughts

Style : Prog Heavy / Prog Metal / Prog Rock
Support :  MP3 - Année : 2013
Provenance du disque : Reçu du label
12titre(s)

Site(s) Internet : 
KARNYA MYSPACE 

Label(s) :
Bakerteam
 (17/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 20/02/13
Prog metal de haute volée
A vrai dire, l’idée de chroniquer un groupe de Metal progressif ne m’enchantait guère : grande était ma crainte de tomber sur un nième clone de DREAM THEATER. Et le fait est que KARNYA a incontestablement été influencé par ce groupe majeur. On retrouve en effet sur ce premier album des riffs bien musclés, des soli de guitare techniques et mélodiques à la fois, des structures alambiquées, une section rythmique puissante, omniprésente et très efficace, des claviers bien présents (Dario Di PASQUALE, ex-ZEN), un savoir faire mélodique très affirmé et une propension au lyrisme.

Objectivement, la sanction devrait être rédhibitoire et KARNYA devrait recevoir une volée de bois vert. Seulement voilà, force est de constater que le charme opère et que, outre l’incroyable maturité pour un premier album, Coverin’ Thoughts possède un pouvoir addictif certain. Pourquoi ? Tout simplement parce que KARNYA sait composer de véritables morceaux, dûment structurés, systématiquement étayés par des plans rythmiques efficaces et des mélodies bien travaillées et arrangées. Avouons que cela nous change des groupes de Metal progressif qui se contentent de recycler RUSH, DREAM THEATER, PAIN OF SALVATION et autres, en alignant les plans techniques de manière stérile.

Et puis KARNYA possède dans ses rangs un authentique chanteur, capable de tenir ses lignes de chant, que ce soit dans la douceur ou dans la hargne. Outre ses qualités de guitariste émérite, Riccardo NARDOCCI se paie le luxe de développer une palette vocale étendue en passant d’un registre majoritairement âpre et puissant à des poussées plus aigües. Là encore, il ne s’agit pas de faire étalage d’un savoir faire mais bien d’exprimer des émotions.

KARNYA ne peut certes pas prétendre révolutionner le Metal progressif mais il peut sans problème donner des leçons de savoir faire à quantité d’autres formations. Au final, les sensations de plaisir l’emportent sur les réserves.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le mercredi 20 février 2013

Ville : Chambéry
Belle chro pour un coup de coeur me semble-t-il ? Je me permets de te conseiller une écoute du KINGCROW, In Crescendo, qui m'a fait sensation aussi dans un genre peut-être plus Hard Progressif mais avec aussi d'excellents musiciens ! Ca cogite en Italie !!!
Commentaire de Alain : Merci du conseil. Entre deux albums de Doom ou de Metal épique, je confesse vouer un amour de longue date au Hard progressif : KANSAS, RUSH pour les plus connus. Les 2 premiers albums de DREAM THEATER sont également des pierres angulaires.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
ANASAZI
Ask the dust
NEMO
R€volu$ion
CLIVE NOLAN
Alchemy
PENDRAGON
Masquerade 20
VANISHING POINT
Distant is the sun
Chroniques du même auteur
ARGUS
Beyond the martyrs
THE SWORD
Warp riders
BOLDER DAMN
Mourning
PSYCHEDELIC WITCHCRAFT
The vision
STRANA OFFICINA
Strana officina
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente