Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
TEN - Isla de muerta

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2015
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 60minute(s)

Site(s) Internet : 
TEN WEBSITE
TEN FACEBOOK

Label(s) :
Rocktopia Records
 (14/20)

Auteur : Rémifm
Date de publication : 25/05/15
Johnny depp a bien changé !
Le premier novembre 2014, je vous écrivais tout le bien que je pensais et pense encore d'Albion, onzième album du groupe TEN.
Je savais déjà qu'un nouvel album arriverait dès le premier semestre de 2015.
Le voilà et il s'intitule Isla De Muerta.
En fin de chronique, j'espérais que Gary HUGUES maintienne le niveau très élevé de Albion.
Mais non, malheureusement pour moi.
Isla de Muerta est très loin d'être un mauvais album.
Sauf que je ne comprends pas que, par exemple, le son de batterie soit aussi moyen sur ce nouvel album, mixé par ailleurs avec une voix très en avant. Les guitares ont aussi perdu de leur superbe même si quelques soli bien sentis viennent embellir des titres un peu à rallonge par moment. Les claviers sont dans l'ensemble un peu noyés par moment.
Je perds le fil sur le répétitif Intensify en plage 6.
Et cette deuxième moitié d'album m'emballe vraiment peu.
TEN marche sur les terres de IRON MAIDEN sur l'introduction Angel Of Darkness, et livre 3 titres qui lorgnent vers le Heavy (Angel Of Darkness, Revolution et Karnak – The Valley Of The King).
The Last Pretender ne décolle pas et la ballade de fin est assez classique. Reste ce début d'album plutôt bon avec un premier titre très inspiré, Buccaneers – Dead Man Tell No Tales et en plage 5, un très entraînant The Dragon And Saint George. Le premier slow est plus plaisant, This Love et Tell Me What To Do et Aquiesce sont 2 bons titres de TEN.
Voilà, c'est un retour vers ce qui me semble une forme de normalité des sorties du groupe dont le précédent Albion est l'étincelle qui prouve que TEN est capable du meilleur…pour mes oreilles.
L'album est fort bien produit par Gary qui, par ailleurs a réalisé un excellent travail sur le dernier SERPENTINE, Circle Of Knives, sorti ce mois d'avril dernier. Dennis WARD au mixage semble ne pas avoir retrouvé le même feeling que sur Albion. Comme quoi une même équipe de musiciens peut livrer un résultat bien différent d'un album à l'autre...ce dernier étant bien entendu, intégralement composé par Gary HUGHES.

Tell Me What To Do : cliquez ici

TEN 2015 :

Gary HUGHES : Chant, Choeurs, Programmation,
Dann ROSINGANA : Guitares,
Steve GROCOTT : Guitares,
John HALLIWELL : Guitares,
Steve MCKENNA : Basse,
Darrel TREECE-BIRCH : Claviers,
Max YATES : Batterie.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
HANSEL
Never say die
SUNSTORM
Edge of tomorrow
GRAND MEDIA BLACKOUT
Grand media blackout
MOONSTONE PROJECT
Rebel on the run
WISHING WELL
Rat race
Chroniques du même auteur
MORRE
Out there
HARD
Even keel
TALL STORIES
Skycraper
EUROPE
Live from the dark
BON JOVI
100 000 000 bon jovi fans can't be wrong
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente