Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
NASHVILLE PUSSY - Pleased to eat you

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2018
Provenance du disque : Reçu du label
13titre(s) - 49minute(s)

Site(s) Internet : 
NASHVILLE PUSSY MYSPACE 
NASHVILLE PUSSY WEBSITE

Label(s) :
Verycords
 (16/20)

Auteur : NOCTUS
Date de publication : 10/11/18
Retour aux sources !
Déjà quatre ans de passé depuis l’album précédent Up The Dosage cliquez ici que je vous avais chroniqué sur notre site. NASVILLE PUSSY, je connais bien, autant en live que sur album. Un nouveau batteur a rejoint le groupe américain, il s’agit de Ben THOMAS. Son jeu colle bien à la musique, précis et efficace reprenant l’héritage rock’ roll des seventies comme sur Low Down Dirty Pig ou Testify avec son orgue Hammond. Mais à l’image d’un MOTÖRHEAD qui demeure l’une de leurs influences majeures, cela tourne aussi au speed et au punk (She Keeps Me Coming And I Keep Going Back) par une approche épurée et directe.

Je note un changement au niveau du son, plus brut, plus live, moins « produit » que Up The Dosage, certainement une volonté de revenir à plus d’authenticité. Pleased To Eat You dégage une ambiance chaleureuse et typiquement redneck US, celle des fast food, de la bière (et du gras!). D’ailleurs son livret ressemble à une carte de restauration rapide ! Le timbre de voix très typé de Blaine CARTWRIGHT alimente cette sensation de "made in USA". Je tape facilement du pied à l’écoute des morceaux les plus groovy de NASHVILLE PUSSY, comme sur One Bad Mother comprenant un super solo ou Hang Tight dopé à l’harmonica.

J’adore le travail des guitares sur ce disque, pas exubérantes, seulement dans l’efficacité en riff, vraiment brillantes en solo (Trying To Pretend That I Give A Shit) et variées. La guitare slide de l’excellente Ruyter SUYS nous transporte même vers l’Australie sur le très bon Woke Up This Morning. ACDC n’est pas très loin quand NASVILLE PUSSY choisit le gros riff et évolue dans un pur Hard Rock (We Want A War). Just Another White Boy peut résumer leur style : cavalcade d’une batterie rudimentaire, riff simple, un chant légèrement vindicatif auquel réplique un refrain féminin, et un solo entraînant. La formule gagnante des NASHVILLE PUSSY qui reviennent aux sources avec ce réussi Pleased To Eat You.

She Keeps Me Coming And I Keep Going Back : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
MEAT LOAF
Bat out of hell 3 - the monster is loose
SEVEN
7
VOW WOW
Cyclone
RAKEL TRAXX
Rakel traxx
LOST WEEKEND
Fear and innocence
Chroniques du même auteur
STEEL PANTHER
Lower the bar
GUNS N' ROSES
Appetite for destruction - remasterisé 2018
MEGADETH
Th1rt3en
SUICIDAL TENDENCIES
Still cyco punk after all these years
CRAFTEON
Cosmic reawakening
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente