Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
HEY ZEUS - X

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2019
Provenance du disque : Reçu du label
9titre(s) - 29minute(s)

Site(s) Internet : 
HEY ZEUS FACEBOOK
HEY ZEUS BANDCAMP

Label(s) :
Argonauta
 (15/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 05/02/19
Tonnerre de zeus !
Il y a quelque chose d'immédiatement sympathique chez HEY ZEUS. Déjà, le nom retenu par ce quartette originaire de Boston : en interpellant ainsi le premier des dieux du panthéon de la Grèce antique, le groupe fait preuve d'une irrévérence salutaire. Ensuite, aborder une génération d'auditeurs potentiels qui n'ont connu que le CD (pour les plus vieux) ou le numérique (pour les plus jeunes) avec un premier album qui, bien que riche de neuf titres, n'atteint même pas la demi-heure ! Ce en quoi HEY ZEUS s'inscrit dans la droite lignée des albums qui privilégièrent la brièveté pour renforcer l'impact, ce des années 60 à la décennie 80, avec le rock Garage et le Punk faisant office d'étendards.

Au travers de ses huit compositions propres et d'une reprise (nous y reviendrons plus loin), HEY ZEUS fait le pari d'un Hard Rock'n'Roll percutant, bouillonnant, parcouru d'un bout à l'autre par un sentiment d'urgence. Les riffs sont tranchants, la batterie pétaradante et sèche comme un coup de trique, les lignes de basse épaisses et tendues, le chant clair au phrasé incisif et l'interprétation privilégie une approche live, assurant un rendu urgent et fiévreux. Pas besoin que le tempo soit particulièrement rapide, l'intensité prévaut et, comme en témoignent les durées brèves des compositions (deux ou trois minutes, guère plus), HEY ZEUS affiche un goût très sûr pour la concision, pour le coup de boule définitif.

Par ailleurs, HEY ZEUS se paie le luxe d'une reprise très honnête de Bloodsucker de DEEP PURPLE (figurant initialement sur In Rock en 1970) et ce n'est certainement pas un hasard si ce titre demeure l'un des plus lourds et puissants produits par cette légende du Hard Rock. Même si le guitariste n'atteint pas l'hystérie virevoltante de Ritchie BLACKMORE, même si le chanteur ne rivalise pas avec la performance féroce d'Ian GILLAN, HEY ZEUS livre une interprétation bien sauvage et saignante de ce titre trop méconnu.

Vidéo de I Don't Want It cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
ELDORADO
Babylonia haze
BLACK DIAMONDS
Once upon a time
VOODOO X
Vol.1the awakening
MOTHER OF PEARL
Mother of pearl
THE MORNING AFTER
Legacy
Chroniques du même auteur
SACRED BLOOD
Alexandros
LUCIFER WAS
Dies grows
MONOMYTH
Exo
COBRA
To hell
CHABTAN
The kiss of coatlicue
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente