Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
TANK - Don’t walk away

Style : 80's & 90's Re-releases
Support :  MP3 - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du label
6titre(s) - 23minute(s)

Site(s) Internet : 
TANK WEBSITE
TANK BANDCAMP
TANK FACEBOOK

Label(s) :
High Roller Records
 (15/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 17/04/2022
Réédition de débuts turbulents
En septembre 1981, le label britannique Kamaflage fit paraître un 45 tours comportant trois titres signés par le groupe TANK. Soit un trio formé par le bassiste et vocaliste Algy WARD (à l’époque déjà passé par THE SAINTS et THE DAMNED, excusez du peu) et les frères BRABBS : Peter à la guitare et Mark à la batterie. Actifs depuis 1980, les trois compères avaient enregistré une démo comportant trois titres, laquelle leur permit de dégoter ce deal et de sortir le 45 tours. High Roller records a l’excellente idée de rééditer les premiers albums de TANK au format vinyle, en commençant par ce premier 45 tours, augmenté des trois titres de la démo. Soit les premiers pas encore patauds, mais déjà sincères d’un groupe qui, bien qu’affilié à la New Wave of British Heavy Metal, ne parvint jamais tout à fait à s’imposer. Retour sur une genèse…

Ces six titres révélaient à l’époque avant tout un groupe plongeant à pleines dents dans la jugulaire du Rock le plus brut, dans la droite lignée des groupes les plus raides de la vague psychédélique britannique entre 1967 et 1975 (DEVIANTS, PINK FAIRIES et même les morceaux les plus directs de HAWKWIND), le Pub Rock excité de la mi-70’s (Dr FEELGOOD, EDDIE AND THE HOT RODS, SOLID SENDERS), une certaine frange du Punk (THE DAMNED avant tout). Inévitablement, le format en trio, la prééminence de la basse et l’approche frontale adoptés par TANK enclenchèrent des références en série à MOTÖRHEAD, à l’époque au sommet de sa gloire britannique.

Le fait que TANK proposait initialement un son ultra-dépouillé, avec un mixage avantageant nettement le chant et la basse tendue d’Algy WARD, la guitare héritant d’un son très net, mais sec et peu épais, la guitare affichant un net déficit de puissance. Notons que le son de la démo se montre équivalent à celui du 45 tours : clair, tranchant, mais frêle et désossé. Dans une optique Rock’n’Roll énervé, la formule sonore faisait sens. Cela dit, on relève déjà un goût déviant pour les rythmiques basiques et nerveuses, avec une batterie volubile et mobile, alors que la guitare alterne les riffs lapidaires et les premiers développements plus typiquement Hard, voire Metal (l’intro de Hammer On). Cela dit, sur le titre Blood, Guts and Beer (démo), on relève également une authentique réussite en matière de groove canaille, entre Funk lourd et Boogie déhanché.

On comprend que quelque chose est en gestation, taraudé par des instincts primaires et véhéments, encore insuffisamment assumés et maîtrisés. Cela dit, l’acquisition de cette édition augmentée s’avère essentielle à une juste appréhension des développements discographiques futurs de TANK.

Vidéo non officielle de Don't Walk Away : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Pumpkin-T Le lundi 18 avril 2022

Ville : MARSEILLE
Ces rééditions me donnent parfois l'impression de cimetières où de vieux squelettes vinyliques refont surface, attirant les mouches suceuses de nostalgie, comme si le Metal était un cadavre en décomposition... spleen.
Commentaire de Alain : Ben alors, on a un coup de spleen, mon chaton ? Pour ma part, hormis l'aspect mercantile de certaines rééditions, j'ai plaisir à découvrir ou découvrir des groupes que j'ai loupé à l'époque, ou dont je ne pouvais pas acheter les disques, pouvoir d'achat d'ado oblige. Je pense également que cela permet aux jeunes générations de se documenter sur le passé de leurs musiques fétiches. Je ne sais pas ce que deviendra le Metal quand les cadors auront disparu ou raccroché, mais je trouve, qu'avec sa pléthore de sous-genres, il produit encore des groupes vivaces, qui amalgament les influences passées pour en proposer une formule actualisée. Les chroniques sur ce site en témoignent !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
EZ LIVIN
After the fire
EXCALIBUR
Fils vengeur
OCEAN
Story, live & more, the definitive collection
SATIN
Satin
THE RODS
Wild dogs
Chroniques du même auteur
BLACK TRIP
Goin' under
PANTHEON
Intervention
DARK FOREST
Oak, ash & thorn
UFO
Force it
PLANET GEMINI
Wicked
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /