Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
KHYMERA - Hold your ground

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2023
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 40minute(s)

Site(s) Internet : 
KHYMERA FACEBOOK

Label(s) :
Frontiers Records
 (17/20)

Auteur : JMM213
Date de publication : 28/01/2023
Je ne lâche surtout pas l'affaire !
Après 20 ans de carrière, voici venir le 6ème album de KHYMERA. Le moins que je puisse dire, c'est que le groupe n'est pas très prolixe, sachant en plus que le précédent album, Master Of Illusions, (cliquez ici) est sorti il y a un peu moins de 3 ans. Sans vouloir reprendre l'histoire du groupe, qui a déjà été relatée par mes éminents confrères lors de la sortie des albums précédents, je rappelle juste qu'il s'agissait, au départ, d'un projet mené par Daniele LIVERANI (GENIOUS) aux claviers et à la production et Steve WALSH, le légendaire chanteur de KANSAS. Dès le deuxième album, c'est Dennis WARD, bassiste chanteur producteur (PINK CREAM 69, PLACE VENDOME, SUNSTORM) qui a pris en mains la destinée du groupe, pour en faire un élément incontournable du Hard mélodique/AOR. Peu de changements depuis le précédent opus, Michael KLEIN, guitare (WICKED SENSATION) et Eric RAGNO, claviers (MECCA, LOS ANGELES, Fergie FREDERIKSEN, Michael BORMANN) étant toujours dans la place pour accompagner Dennis WARD. Il n'y a que Pete NEWDECK, (BLOOD RED SAINTS, MIDNITE CITY, EDEN'S CURSE, Tony MILLS), qui tenait la batterie jusqu'à présent, qui a glissé au poste de choriste, ce qui est assez étonnant. Il a été remplacé derrière les fûts par Michael KOLAR. L'ensemble a été produit par Serafino PERUGINO. Par ailleurs, je note que 8 des 11 chansons font moins de 4 minutes, un format plutôt ramassé, mais comme on dit, ce n'est pas la longueur qui compte... En tout cas, moi, ça ne me dérange pas, à partir du moment où il y a la qualité. Enfin, je souligne que le design de la pochette est bien éloigné de ce que produit le groupe, car non, ils ne font pas dans le Heavy Métal !

Dès les premières notes de Don't Wait For Love, je suis littéralement scotché par la puissance du son. C'est un mid-tempo énergique qui déborde de chœurs, avec une ambiance années 80. Une belle entame, assurément. Avec Firestarter, le premier single, c'est comme si je retrouvais mon foyer après avoir voyagé un peu partout. La voix chaude de Dennis WARD me ravit et je retrouve instantanément mes marques. Quel son et quel hit en puissance ! Hear Me Calling hausse le ton , en sortant les guitares. C'est du Hard FM énergique tout en restant très mélodique. Le refrain est superbe, "catchy" à souhait, à la suédoise quoi ! et c'est ce que tout amateur du groupe attend. Claviers à la FOREIGNER ou bien EUROPE sur l'intro de Sail On Forever. Le refrain est comme une évidence, parfait, brillant, enrobé de chœurs soyeux. Les claviers s'invitent sur Our Love Is Killing Me, le morceau lent obligatoire pour tout album de rock FM qui se respecte. Jolie mélodie avec un refrain grandiloquent, chargé à mort de chœurs pour mon plus grand plaisir. Là, on est en plein dans l'AOR. Tout de suite après, Hear What I'm Saying arrive et je pense fortement à des groupes comme FIND ME ou FIRST SIGNAL. Believe In What You Want est mon morceau préféré de l'album. L'intro est majestueuse. Le rythme est "groovy" comme j'aime et Dennis WARD chante divinement bien. C'est bien simple, c'est une petite perfection d'AOR, avec ces chœurs délicieux qui arrivent doucement pour renforcer de la plus belle façon le côté ultra-mélodique du morceau.

A partir de ce moment, l'album prend une tournure plus Hard mélodique charpenté et ce n'est pas pour me déplaire. On The Edge est bien énergique, tout en force, et Could Have Been Us envoie les guitares en première ligne. Dennis WARD est encore une fois brillant, et le refrain est…comment dire...bon bah, il faut écouter, cela se passe de commentaires. Rythmique bien drue sur Runaway, avec un duo riff de guitare/batterie bien serré comme il faut. Il y a du Hard US là-dedans, et c'est très agréable. On est à la limite du "Radio Friendly" mais ce n'est en aucun cas un gros mot. Pour finir en beauté, un rock mélodique bien pêchu s'installe avec Am I Dreaming, qui débute encore sur des claviers très Eighties, très TOTO en fait, et ce n'est pas un mince compliment dans ma bouche , croyez-moi !

Tout ce qui fait l'attrait pour KHYMERA est bien là, la prise de son nickel, les mélodies, la voix et je suis sûr que les aficionados de l'AOR y trouveront leur compte !
J'aurais cependant bien aimé deux choses :
1/ Que les morceaux soient un peu plus longs (40 minutes au total, c'est un peu court Messieurs !).
2/ Que les titres m'accrochent un peu plus, mais ce n'est que mon avis. Allez, disons que ce sera pour la prochaine fois et pas dans 10 ans j'espère !

L'album sort le 10 février.

Firestarter : cliquez ici

Hear Me Calling : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Laudrome26 Le samedi 28 janvier 2023

Ville : Romans sur Isére
Belle chronique ! C'est une valeur sûre ce KHYMERA !
Commentaire de JMM213 : Pas mieux, Laudrome 26 !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
HARDREAMS
The road goes on
SAMMY BERELL
Passion dreams
KROKUS
Dirty dynamite
MOTHER OF PEARL
Mother of pearl
GRIFFEN
Life - a way to die
Chroniques du même auteur
KRAEMER
All the way
NEVERSIN
Revamp
FIND ME
Lightning in a bottle
STRANGERLAND
Echoes from the past
RIAN
Wings
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /