Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
EVERGREY - Theories of emptiness

Style : Prog Heavy / Prog Metal / Prog Rock
Support :  MP3 - Année : 2024
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 49minute(s)

Site(s) Internet : 
EVERGREY WEBSITE
EVERGREY FACEBOOK

Label(s) :
Napalm Records
 (18/20)

Auteur : JMM213
Date de publication : 28/05/2024
Un vide quand même bien rempli !
Theories Of Emptiness est le 14ème album studio des suédois de EVERGREY et le 5ème chroniqué sur notre site. Le groupe, actif depuis 1993 et stable depuis 2014, est composé de Tom S. ENGLUND, seul membre encore présent de la formation initiale, au chant et à la guitare, de Jonas EKDAHL, derrière les fûts (qui va malheureusement quitter le groupe !) et de Henrik DANHAGE à la guitare, qui sont deux anciens membres "revenus au bercail". Ils sont rejoints par Johan NIEMAN (ex-THERION) à la basse et Richard ZANDER aux claviers. Le groupe est connu pour œuvrer dans le métal progressif. Il s'agit en fait d'un terme générique, qui peut revêtir plusieurs nuances. Et cela se vérifie totalement avec EVERGREY, qui est la définition même du groupe caméléon, tant il s'amuse à jouer avec toutes les couleurs du genre. Le mixage et le mastering ont été réalisés respectivement par Adam “Nolly” GETGOOD et Thomas “Plec” JOHANSSON que l'on ne présente plus (NIGHT FLIGHT ORCHESTRA, SOILWORK, ONSLAUGHT, notamment). En route pour une aventure que je vous annonce mouvementée !

Falling From The Sun, sorti en single, ouvre l'album et déclenche le turbo directement. C'est du Heavy métal, certes, mais comme souvent avec les suédois, dès que le refrain arrive, la mélodie imparable est là ! De toute façon, c'est la marque de fabrique scandinave, et ce quel que soit le style ! Les solos s'enchaînent et les guitares jumelles viennent boucler la partie en apothéose. Il y a un petit pont piano/voix, avant de relancer la machine. La double grosse caisse est enclenchée à la fin du morceau, accompagnée par une basse bourdonnante. Un résumé du style EVERGREY ? Peut -être... Intro lourde sur Misfortune. Vous voulez du gros riff ? Vous allez être servi.e.s. Quelle puissance dans le refrain "chorusé". La basse est monstrueuse et je ne vous parle pas du solo, en mode totalement Hard-Rock, avec encore l'utilisation des guitares jumelles. To become Some one Else annonce la couleur avec un riff qui hache menu. La filiation avec les danois de VOLBEAT est pour moi évidente, avec ce même mélange de climats, tantôt durs, tantôt mélodiques. Il y a un pont fait de choeurs très aériens, puis la lourdeur des riffs reprend le dessus. Say, un autre titre sorti en single, commence à laisser apparaître le côté plus mélodique du groupe, tout en restant très puissant et bien métal prog. Là, je pense qu'il faut aller chercher l'inspiration chez les américains de FATES WARNING, avec ce chant qui se rapproche de celui de Ray ALDER. Quelle basse puissante ! À un moment, la rythmique devient hypnotique et c'est envoûtant ! Le double solo est parfait. Quelle ambiance et la fin du clip, avec les remerciements de Jonas EKDAHL, sur le départ, est déchirante !

Ghost Of My Hero est un slow, puissant, tendance métal symphonique, qui tranche complètement avec les titres précédents. La voix de Tom S ENGLUD est superbe et pleine de sensualité. Quelle classe ! Les claviers typés violon sont pile ce que je veux entendre sur ce genre de morceau. Quand les choeurs arrivent, à la fin du morceau, ils apportent une touche grandiose. Changement total d'atmosphère avec une rythmique lourde tirant vers le black métal symphonique pour débuter We Are The North. La ligne vocale est un mélange de voix claire et de "growlée". Il y a plusieurs couleurs dans ce titre, un peu comme avec les morceaux de prog. Les soli sont d'une grande dextérité et collent parfaitement à l'ambiance. Et puis il y a ces claviers qui instaurent un climat sombre. J'aime beaucoup l'intro de One Heart, avec des guitares bien hard, toujours en mode "twin". C'est du métal prog de haut niveau avec le chant de Tom S ENGLUD, qui s'impose, tout en virilité. Le refrain, "chorusé", est réellement surpuissant. Ça ne rigole pas chez EVERGREY, je vous l'assure. Vous vouliez du riff, vous allez êtes servi.e.s . Le double solo est encore une fois une petite merveille et les guitares jumelles en bout de course sont tout ce que j'aime, alors que demander de plus ! Les passages en voix "chorusées" sont très impressionnants. J'y retrouve la patte de leurs compatriotes de GHOST, avec cette même théâtralité. A partir de The Night Within, je vais rentrer dans un paysage musical que j'apprécie beaucoup. Nous nous éloignons du métal pour nous aventurer vers un versant encore plus mélodique du groupe, et vous vous doutez bien que je suis aux anges ! C'est un mid-tempo éclatant et le chant est juste superbe. Les guitares rythmiques se font plus douces et il y a un support tournant aux claviers qui va bien. Le solo est affolant de vitesse. Oh quel plaisir ! C'est joué à la perfection, et il n'y a qu'à apprécier, c'est tout !

J'aime beaucoup Cold Dreams qui est un morceau lent...au départ ! La basse est bien métallique et les claviers apportent une atmosphère planante. C'est du métal symphonique dans toute sa splendeur ! Le superbe chant clair de Tom S ENGLUD est accompagné par moment par la voix "growlée" de Jonas RENKSE de KATATONIA et le contraste est saisissant et délectable. Les choeurs, qui viennent alléger le tout sont l’œuvre de Salina, la fille du leader. Le solo de guitare est magnifique de sensibilité et d'emphase. Le piano vient finir le morceau en douceur, un morceau de presque 7 minutes qui passe par toutes les nuances. Le début de Our Way Through Silence est, pour ne pas changer, bien éloigné de tout ce qui précède. C'est même un virage à 180 degrés. Mais quel morceau ! C'est du rock mélodique à l'américaine, je vous l'assure et c'est complètement déconcertant. Le refrain est limpide, évident, et chanté avec tellement de cœur. Mais comment un groupe peut-il passer d'un style à l'autre avec autant d'aisance et sans perdre en crédibilité, en plus ? C'est un vrai tour de force ! Le solo est parfait. C'est mon titre préféré de l'album, question de goût, certainement ! C'est bien simple, je me suis passé ce morceau en boucle, juste pour bien m'en imprégner. L'album se termine avec A Theory Of Emptiness, un court morceau parlé, accompagné par les claviers relatant la liberté qu'apporte la notion de vide, mais là, c'est un peu trop pour moi !

EVERGREY est un groupe à multiples facettes, et c'est ce qui en fait tout son charme. Il est vraiment insaisissable, pouvant passer du métal le plus lourd à du Hard FM très mélodique ! Ses musiciens sont même capables de mélanger les styles au sein d'un seul morceau. Voici un groupe déroutant, avec une musique pleine de contrastes, mais qui est à même de contenter un public très large. Le groupe est en tournée au mois de juin en Amérique latine et en Scandinavie en septembre. Entre-temps, ils feront plusieurs festivals en Europe, cet été.

L'album sort le 7 juin.

Say : cliquez ici

Falling From The Sun : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Jean-Marc Le samedi 8 juin 2024

Ville : Groisy
J'hésitais à me procurer ce dernier album, peur que ce soit un enième album "trop classic" à la Evergrey : Résultat, ce dernier opus est excellent : on retrouve la marque habituelle du groupe, mélancolie, mélodie, cavalcades rythmiques et profondeur des textes, j'adore, yeah !!
Commentaire de JMM213 : Tout est dit, Jean-Marc ! Beaucoup de variété. On ne s'ennuie pas un seul instant ! Merci de ta lecture.
JMM213 Le mardi 4 juin 2024

Ville : 91360
Merci ! et fort bien résumé...
Rémifm Le jeudi 30 mai 2024
Belle chronique pour ce groupe "hors norme" !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
HEADSPACE
I am anonymous
FLYING COLORS
Flying colors
ANIMA MORTE
The nightmare becomes reality
ZONE SIX - VESPERO
The split thing
SPIRAL KEY
An error of judgement
Chroniques du même auteur
ALLAMEDAH
Alma
NESTOR
Teenage rebel
WINGER
Seven
FANS OF THE DARK
Fans of the dark
SIX BY SIX
Beyond shadowland
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /