Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
BETO VASQUEZ INFINITY - Darkmind

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2010
Provenance du disque : Reçu du label
13titre(s) - 55minute(s)

Site(s) Internet : 
BETO VASQUEZ INFINITY WEBSITE
BETO VASQUEZ INFINITY MYSPACE 

Label(s) :
Rock it up
 (12/20)

Auteur : Maud
Date de publication : 24/10/10
Du bon et du moins bon...
Beto VASQUEZ, cet argentin dont le projet est plus connu sous le nom de BETO VASQUEZ INFINITY, projet ayant regroupé de grands noms de la scène métal (chanteurs et musiciens confondus), a sorti cette année son nouvel opus : Darkmind, sur lequel se sont retrouvés cette fois et entre autre, Marcela BOVIO (STREAM OF PASSION), Olaf THORSEN (VISION DIVINE), et Sandra SCHLERET (ELIS) en special guests.

Pour cet album, VASQUEZ nous offre un métal résolument mélodique dont les orchestrations et les chœurs féminins massifs font toute la force. Le ton est donné dès le début avec le titre From Your Heart, où les voix des deux chanteuses lead pour l’album, Jessica LEHTO et Karina VARELA, résonnent en chœur et se mêlent avec un très bel ensemble de cordes, chose que l’on ne pourra que continuer d’apprécier grâce aux morceaux Magical Moments Of Time, Sleeping In The Shadows (notons au passage la superbe intervention d’un saxophone !), Close Your Eyes, Memories Of Reinglow

Solos de guitare ou solos de claviers, envolées lyriques et poussées heavy (féminines ou masculines) seront toujours de la partie. Les morceaux ont chacun leurs petits bonus, les voix évoluent et les ambiances changent au gré des titres. Les parties instrumentales ne surprendront pas les fans de la première heure, mais ne les décevront pas pour autant. C’est toujours un heavy métal symphonique et mélodique prenant que nous avons là, en témoignent les titres Kingdom Of Liberty, Mystic, Chronicles Of A World Without Gods

Deux petits bémols cependant. Le chant heavy, aussi bien féminin que masculin, n’est malheureusement pas toujours très juste et souffre souvent d’un passage en force regrettable au niveau professionnel, comme l’attestent par exemple les titres Kingdom Of Liberty, Chronicles Of A World Without Gods et Darkmind. Dommage également que la qualité de la production ne soit pas à la hauteur d’un tel projet. Les guitares rythmiques sonnent terriblement artificielles, et l’ensemble (à l’exception du chant et des guitares lead) manque cruellement d’énergie.

Darkmind n’est donc pas un album absolument original même si les morceaux se laissent écouter avec plaisir. Légèrement décevant peut-être pour les oreilles en mal de nouveauté, tout juste satisfaisant pour les auditeurs peu exigeants.

Mélodie : 3/5
Technique : 3/5
Originalité : 2/5
Production : 2/5
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
DEATH SS
Resurrection
EMERALD
Hymns of steel
BATTLE BEAST
Battle beast
LUNATIC POWER
In the beginning
IRIS
Demo
Chroniques du même auteur
CARACH ANGREN
Death came through a phantom ship
ASPERA
Ripples
MOUSE ON THE KEYS
An anxious object
AGONE ANGEL
Discovering the angel
SOUTHERN CROSS
Down below
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente