Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SURVIVOR - When seconds count

Style : 80's & 90's Re-releases
Support :  CD - Année : 1986
Provenance du disque : Acheté
10titre(s) - 42minute(s)

Site(s) Internet : 
SURVIVOR MYSPACE 
SURVIVOR WEBSITE

Label(s) :
Sony
 (18/20)

Auteur : Axldobby
Date de publication : 09/11/10
Oldies but goldies: la consécration du mélodique (volume 2)
Nous avons décidé de vous faire découvrir (ou redécouvrir) les albums qui ont marqué une époque et qui nous paraissent importants pour comprendre l'évolution de notre style préféré.
Nous traiterons de l'album en le réintégrant dans son contexte originel (anecdotes, etc.) ...
Une chronique qui se veut 100% "passionnée" et "nostalgique" et qui nous l'espérons, vous fera réagir par le biais des commentaires ! ......
Bon voyage !


Suite à la sortie flamboyante de Vital Signs en 1984, dix mois de tournées aux États-Unis et à l'étranger sont organisés par SURVIVOR. S'ajoute à cela la composition de la BO de Rocky IV : Burning Heart. Le groupe, alors ovationné et adulé mondialement, se retranche en studio afin de cuisiner un nouvel opus. En 1986, When Seconds Count est annoncé. Quelques invités se pressent autour de cet album : les pianistes Bill CUOMO et Mike MORAN, les choristes Tommy SHAW et Tom KELLY.

When Seconds Count représente l'AOR "clavier excessif" à son apogée chez SURVIVOR. Excepté le dernier titre Can't Let You Go, les compositions démarrent toutes par une introduction clavier. Des morceaux pêchus côtoient des douceurs : la hargne musicale se lit par exemple sur How Much Love, Rebel Son et Can't Let You Go alors que sur Is This Love (positionné à la neuvième place des charts américaines), Man Against the World ou In Good Faith se lit la tendresse musicale. Seul regret : les interventions solo du guitariste Frankie SULLIVAN, grands atouts des chicagolais, se font rares. Un grand dommage !

Au final, When Seconds Count semble pousser le vice de l'AOR plus loin que son aîné Vitals Signs. Les mélodies hyper léchées réjouissent les fans d'AOR 80's. Le temps de deux albums, je trouve que cette nouvelle orientation des américains a su brillamment s'imposer.

Retrouvez les autres chroniques de ces groupes "Coup de Coeur" en utilisant le moteur de recherche sur la page des chroniques (Lien "Chroniques" au niveau du menu). Rechercher les mots: Oldies but goldies.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le mardi 9 novembre 2010

Ville : Chambéry
Un chef d'oeuvre, hormis ce dernier et poussif titre Can't Let You Go qui lui commence par une introduction guitare !!! Ah si y'a Backstreet Love Affair aussi qui démarre sans les claviers mais qui est réussi ! En tout cas, SURVIVOR au sommet de son art et un Jimi JAMISON au firmament ! Merci AXELDOBBY !
Commentaire de Axldobby : Ba ! Vive la guitare et le clavier !!! :) Merci pour ton com' :p
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
WALLOP
Metallic alps
PAUL CHAIN
Ash
NOISEHUNTER
Rock shower
GIRLSCHOOL
Screaming blue murder
REVENGE
Archives
Chroniques du même auteur
KING KOBRA
Ready to strike
EVIDENCE ONE
Criticize the truth
WHOCARES
Out of my mind - holy water
M.ILL.ION
Sane and insanity
FIRE
Ignite
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente