Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SACRED OATH - World on fire

Style : Heavy Metal
Support :  CD - Année : 2010
Provenance du disque : Acheté
11titre(s) - 58minute(s)

Site(s) Internet : 
SACRED OATH WEBSITE

Label(s) :
Angel Thorne
 (16/20)

Auteur : Raskal
Date de publication : 18/12/10
Baisse de régime...
Quatre albums, un Best Of et un Live entre 1987 et 2010 cela n’est pas beaucoup je vous l’accorde…par contre si je vous annonce la discographie votre vision des choses pourrait évoluer…

Un vinyl, A Crystal Vision (1987), ré édité deux fois en CD dont une fois par Sentinel Steel avec des bonus (1999), le Best Of A Crystal Revision (2005), Darkness Visible (2007) chroniqué sur ce site, Live In Germany (2008) également sur ce site, Sacred Oath (2009) et enfin World On Fire (2010)…
Six CD sortis en 10 ans c’est déjà plus significatif, surtout avec un rythme fou de (quasiment) une sortie par an depuis 2005 !

Pourtant SACRED OATH reste un des excellents groupes de l’Underground, peu ou pas connu…

J’avais adoré Darkness Invisible et je n’ai pas encore découvert Sacred Oath, j’étais curieux de découvrir ce cru 2010 !

D’entrée Sweet Agony, Meet Your Maker et The King Must Die m’ont envouté et charmé !
Beaucoup moins IRON MAIDEN que sur Darkness Invisible, là j’ai l’impression d’écouter du ARMORED SAINT période Symbols Of Salvation en version plus Heavy, puissante et « actualisé ». Du parfait qui fera l’unanimité, car très abordable !
Le chant, toujours aussi efficace, de Rob THORN est un vrai plus pour ce groupe américain qui sait proposer de vraies compositions, parfois alambiquées comme The King Must Die (ou Sandrider) !

Suite à ces trois morceaux, le reste de l’album me paraitra moins excitant, sauf le long Sandrider et ses plus de huit minutes, qui sera un titre au final convaincant.

Coté production on frôle le parfait pour le style !

N’abordez pas cet album sous un angle « Headbanging » ou « Riff refrain » ou vous serez « déçus » ; prenez plutôt la découverte de cet album comme une exploration en territoire connu.

Par contre je le répète, dommage que la magie des trois premiers titres n’ait pas continuée tout au long de l’album…Frontline (et son pourtant superbe solo), Face Of Evil, Drums Of War, When The War Is Over, On Death Row et World On Fire (avec ses belles mélodies vocales) sont de bons titres, calmes ou Heavy, mais j’attendais plus et mieux, comme si le groupe s’était dispersé, désuni, en voulant parfois rendre « trop actuelles » ses racines 80’s (comme On Death Row limite Thrashy).

World On Fire restera un album correct sur la longueur, mais il manque assurément de cohésion et de style défini ! Dommage, il faudra peut être prendre un peu plus de temps pour le prochain....

Style : Heavy Metal
Partie Artistique: 3/5
Intérêt pour les Fans de 80’s Heavy Metal: 4/5
Intérêt pour les Fans de Métal traditionnel en général: 4/5
RASKAL The French Warrior : 16/20
RASKAL L’Objectif : 17/20
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
BALROG
A dark passage
GRENDLE
See the light
STORMWITCH
Season of the witch
7TH REIGN
7th reign
MEGADETH
Anthology : set the world afire
Chroniques du même auteur
VHALDEMAR
Metal of the world
EXCALIBUR
Fils vengeur + bonus
NOT FRAGILE
Time to wonder
HELLISH WAR
Defender of metal + heroes of tomorrow
MIDNIGHT PRIEST
Rainha da magia negra
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente