Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SERMENTS - Utopia

Style : Metal
Support :  CD - Année : 2009
Provenance du disque : Reçu du groupe
13titre(s) - 57minute(s)

Site(s) Internet : 
SERMENTS WEBSITE
SERMENTS MYSPACE 

Label(s) :
Auto Production
 (14/20)

Auteur : Ben
Date de publication : 06/02/11
Sincère promesse
Né en 2007 à Paris et après un premier EP en 2008, Gone Away, le groupe SERMENTS traverse la France et va enregistrer, masteriser, mixer leur premier album, Utopia, au Studio All Prod de Christian CARVIN, à Aix En Provence. L'artwork, sobre et soigné, est confié à Thomas BELLETTE.

Pas de doute, Vanessa (chant, créditée de la basse sur le livret et co-auteur avec Romain des 13 compositions), Romain (guitares) et Etigo (batterie) se sont donnés les moyens de réussir (à noter que sur leur site, apparaissent en plus Paul à la basse et JB aux guitares). Utopia, autoproduit, s'avère très professionnel, de la construction et interprétation des compositions en passant par le son très propre, convenant parfaitement à leur musique.
Leur Métal / Rock (aux atours Alternatif) déployé sur ce premier album est somme toute mélodique, aux refrains engageants, flirtant avec des ascendants marqués sombres et mélancoliques. Utopia est rudement homogène (guitares et rythmique), où chacun s'emploie avec ferveur et technique à faire vivre des parties électriques et énergiques, entrelacées d’empiècements pondérés (Anyway, Everytime I Fall) voire épurés (les 2 premières minutes de Sleep). Avec son timbre de voix et son chant, Vanessa n'est pas sans rappeler Cristina SCABBIA (LACUNA COIL), mais sait aussi trouver un certain maniérisme, une touche dopée au Pop Rock moderne. Epatante et brillante chanteuse ! Sur 4 titres, une voix « hurlée » vient soufflé un air malsain de façon sporadique, version Néo Métal (limite dissonant sur Walls). J’avoue ne pas trop participer à cet exercice.
Si Anyway, The Selling et No Conscience sont 3 titres flatteurs et fortement séducteurs, il se dégage de cet homogène Utopia une certaine uniformité latente, une animation quelque peu linéaire. Le côté « scolaire » de l’œuvre, le désir de (trop ?) bien faire, enveloppent encore chaudement Utopia. Certes, cette réflexion est un tantinet pointilleuse, mais je pense que SERMENTS a tout intérêt à mettre un brin de folie, une certaine ardeur rythmique dans ses prochaines compositions et de trouver le moyen d’aérer ses ambiances.

SERMENTS, malgré son jeune âge, reflète déjà un solide professionnalisme, une maturité et une motivation qui font d’Utopia un premier album, ne l’oublions pas, attachant, sincère et hautement recommandable.




COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
ABSTRACT CELL THEORY
Act
SIXX:AM
This is gonna hurt
SUPERSCREAM
The engine cries
EMBER FALLS
Welcome to ember falls
ZAVOD
Industrial city
Chroniques du même auteur
LIVINGSTON
Animal
ALTERNINE
Alternine
ORIGAMI GEIJUTSU
The hibakusha haikus
DOOGIE WHITE & LA PAZ
Granite
AS LIONS
Selfish age
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente