Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
LUCIFER STAR MACHINE - The devil's breath

Style : Rock
Support :  MP3 - Année : 2020
Provenance du disque : Reçu du label
13titre(s) - 43minute(s)

Site(s) Internet : 
LUCIFER STAR MACHINE FACEBOOK
LUCIFER STAR MACHINE BANDCAMP
LUCIFER STAR MACHINE WEBSITE

Label(s) :
The Sign records
 (16/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 22/04/20
Punk rock survitaminé
En ces temps de sinistrose virale, quoi de mieux pour se remettre sur pieds qu'un bon album de Punk Rock'n'Roll bien énergique et savamment mélodique ?! Sous le haut patronage des RAMONES, de SOCIAL DISTORSION, des scènes Hardcore mélodique des années 90, qu'elles soient américaine (OFFSPRING, NO USE FOR A NAME, GAS HUFFER) ou suédoise (NO FUN AT ALL, SATANIC SURFERS).

Nourries par l'esprit canaille du Rock le plus vivace, les treize compositions de ce quatrième album vont droit à l'essentiel, seules deux titres côtoyant le cap des quatre minutes. Le tempo généralement enlevé, combiné à une interprétation pour le moins remuante, concourt à faire se dégager de l'ensemble du répertoire des vibrations d'urgence absolue. Le procédé est certes connu de longue date, mais il fonctionne à plein et il est quasiment impossible d'écouter l'album tranquillement calé dans son canapé : trépignements, voire pogo, vous gagnent à coup sûr !

Comment voulez-vous résister à ces rythmiques tendues et véloces, à ces riffs lâchés comme autant de baffes, à ces harmonies vocales qui irriguent autant les couplets que les refrains. Et quand LUCIFER STAR MACHINE sort des repères du Punk Rock stricto sensu, on découvre une pépite Garage psyché comme El Camino Real, absolument irrésistible de nerf et d'enluminures Pop. Ou la ballade éponyme en clôture d'album.

Une véritable démonstration du Punk positif, pas novateur mais totalement maîtrisé et sincère : ça fait du bien !

PS : par ailleurs, LUCIFER STAR MACHINE rejoint haut la main avec The Devil's Breath le panthéon des pochettes ignobles à faces de démons, trônant sur le podium à côté du mémorable Abominog d'URIAH HEEP, avec la circonstance (à peine) atténuante de l'humour assumé. Chapeau, la barre était haute et elle est lestement franchie !

Vidéos de The Void cliquez ici et Dwell In Misery cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
TINA SCHÜSSLER
Verwirrte welt
THE WALK
Wrong enemy
ALICE IN CHAINS
Black gives way to blue
CHILDREN OF THE SÜN
Flowers
TEMPEST
The tracks we leave
Chroniques du même auteur
TUSMØRKE
Underjordisk tusmørke
AMBERIAN DAWN
End of eden
THUNDER AND LIGHTNING
The ages will turn
IRON LAMB
Blue haze
ABYSMAL GRIEF
Blasphema secta
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente