Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SIDUS ATRUM - Spiral of life

Style : Melodic Extrem Metal
Support :  MP3 - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du label
6titre(s) - 39minute(s)

Site(s) Internet : 
SIDUS ATRUM BANDCAMP
SIDUS ATRUM FACEBOOK

Label(s) :
Kvlt und Kaos productions
 (16/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 16/03/2022
Ukraine : ta vampire s'active !
SIDUS ATRUM est un one woman band, dont l’instigatrice unique se nomme Yulia LYKHOTVOR. Originaire de la capitale Kyiv, elle a déjà enregistré sous cette appellation un premier album sorti en 2019, ainsi que trois singles. Ce second album approfondit le sillon d’un Black Metal atrabilaire, ponctué de plages atmosphériques.
Concernant le versant Black Metal, Yulia y met du sien en adoptant un registre vocal aigre et haineux, certes très classique mais porteur d’authentiques vibrations malsaines. Du côté des riffs de guitare, on évite le mur bourdonnant de plans en trémolos, au profit d’un rendu plus nerveux, plus tranchant, sèchement appuyé par des lignes de basses aux sonorités passablement métalliques. A l’occasion, un chant masculin plus caverneux intervient, introduisant une touche Death Metal intéressante.

Mais tout l’intérêt de l’album réside dans la gestion des contrastes entre le versant franchement Metal et hostile d’une part, des éléments plus mélodiques et atmosphériques d’autre part. Nombreux et variés, ces derniers s’avèrent particulièrement bien écrits et mis en son. Il peut s’agit d’un chant en son clair, voire murmuré, de claviers, de mélancoliques guitares en son clair, de bruitages divers… Loin de n’être que d’agréables accessoires, ces éléments participent au contraire pleinement à l’identité musicale de SIDUS ATRUM, apportant des dimensions gothiques, voire Post Rock, qui permettent de transcender le classicisme des basiques Black Metal. Les deux univers font même mieux que se côtoyer puisque la longueur relative de la plupart des compositions permet qu’ils s’entrelacent en permanence, au gré de structures basées sur une multiplicité de séquences, quoique des repères rythmiques et mélodiques solides assurent leur rôle de balises.
Une vraie réussite donc. Que l’actualité dramatique que connaît l’Ukraine ne détourne pas les âmes errantes de cet opus hypnotique et vibrant de sincérité.

Vidéo de Fading Light : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
AMIDST THE WITHERING
The dying of the light
KONVENT
Puritan masochism
FALLS OF RAUROS
Key to a vanishing future
VOID ROT
Consumed by oblivion
ARAN ANGMAR
Black cosmic elements
Chroniques du même auteur
LORELEI
Shadows of october - teni oktyabrya
THUNDER AND LIGHTNING
The ages will turn
TANK
Power of the hunter
SKAARV
Skaarv
SPITFIRE
Denial to fall
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /