Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
ELECTRIC MOB - 2 make u cry and dance

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2023
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 43minute(s)

Site(s) Internet : 
ELECTRIC MOB WEBSITE
ELECTRIC MOB FACEBOOK

Label(s) :
Frontiers Records
 (18/20)

Auteur : JMM213
Date de publication : 15/01/2023
Ils vont me faire pleurer, mais de bonheur !
Ces derniers temps, je vous ai parlé de ces groupes brésiliens talentueux qui arrivent sur la scène Hard Mélodique/AOR (LANDFALL, TARMAT). Eh bien !, pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Je vous présente donc ELECTRIC MOB, un autre groupe auriverde, qui sort son deuxième album, 2 Make U Cry And Dance. Je précise que le style pratiqué se démarque quand même des groupes précités, puisque nous sommes ici en présence d'un Power Rock mâtiné de Hard Rock ou l'inverse. En ce sens, je les rapprocherais plus volontiers des suédois de BLACK PAISLEY, ne serait-ce que pour l'énergie communicative déployée. La formation est emmenée par Renan ZONTA au chant, qui a déjà exercé ses talents notamment avec FREEFALL ou Jeff SCOTT SOTO. Il est accompagné de Ben Hur (je n'invente rien !) AUWARTER, à la guitare, Yuri ELERO à la basse et André LEISTER derrière les fûts. Enfin, les morceaux sont relativement courts, puisque compris entre 3 et 5 minutes.

Sun Is Falling débute sur du hard charpenté comme il faut, avec un refrain bien accrocheur qui fait la part belle aux qualité vocales indéniables de Renan ZONTA, ce dernier se permettant même de faire une petite incursion dans les aigus. Will Shine déboule ensuite et je sens bien que le groupe suinte le Power Rock par toutes ses pores. Le solo est on ne peut plus rock, en force et en puissance. It's Gonna Hurt s'oriente vers le "glam metal" façon SANTA CRUZ ou RECKLESS LOVE. Il en de même du single, By The Name, typiquement "Sleaze metal" avec ses na ! na ! na ! si caractéristiques. Je ne sais pas si Renan ZONTA a beaucoup écouté Archie CRUZ, mais la comparaison me paraît évidente ! Soul Stealer envoie un riff heavy bien lourd, de ceux qui mettent les amplis à genoux. Renan ZONTA crache son venin et le solo de guitare m'emmène sur les terres du Hard Rock que j'aime.

Il faut attendre le sixième titre pour qu'une guitare sèche vienne entamer 4 Letters, qui plus est accompagnée de choeurs. Je respire un peu, mais cela ne dure pas bien longtemps, car c'est en fait un mid-tempo pêchu qui nous est présenté. Je peux cependant apprécier à sa juste valeur le couple basse/batterie, qui assoit de la meilleure des façons le chant de Renan ZONTA qui peut miauler à souhait pour mon plus grand plaisir. Le bonhomme a un talent certain, n'en doutons pas ! Le solo apporte une superbe touche sudiste. Je ne peux résister à ce genre de morceau ! Gros riffage avec Locked n Loaded, qui m'envoie en pleine figure du Power rock bien dense et touffu. La guitare est superbe. La basse démarre Saddest Funk Ever et Renan ZONTA se déchaîne totalement. Le phrasé est rapide, à la limite du rap et la guitare est omniprésente pour épauler le chant. Quelle densité ! Décidément, je ne peux m'empêcher de penser à BLACK PAISLEY, car c'est pour moi le même genre de musique. Et voilà que le jeune effronté embraye à fond avec Thy Kingdom Come, un brûlot de Heavy/Hard Rock qui déménage tout sur son passage. Le morceau, frénétique, ne me laisse pas respirer un seul instant. Etonnamment, c'est une slide guitare qui termine le morceau et c'est bien plutôt bien joué !

Pourquoi changer une équipe qui gagne ? Le morceau suivant, Love Cage, marqué d'une forte touche "glam" enfonce le clou. La ligne mélodique de la guitare me rentre bien dans la tête et il y a toujours ce Renan ZONTA qui chante, que dis-je, qui est possédé par le chant. Le dernier morceau Watch Me (I'm Today's News) débute sur un chant assez haut placé, bourré d'écho et de réverb. Puis la rythmique se met en place, bien ronde, comme un train qui avance inexorablement vers moi pour tout broyer sur son passage.

ELECTRIC MOB délivre un album rempli d'énergie et de rock. Renan ZONTA est au mieux de sa forme, et il se régale dans ce style Hard/Heavy qui lui convient parfaitement. Pour ma part, j'aurais bien aimé un peu plus d'aération et de subtilité dans l'ordonnancement des chansons, car il n'y a pas un seul morceau lent sur tout l'album. En tout cas, les brésiliens nous surprennent de la plus belle des façons !


It's Gona Hurt : cliquez ici

Sun Is Falling : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le lundi 16 janvier 2023
Belle chronique JMM213... Une influence du groupe, plus que marquée à mon oreille, se trouve dans la musique du groupe américain BLACK STONE CHERRY... Confondant sur l'ensemble des titres... Rock'On !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
MAGNOLIA
Svarta sagor
MUSTASCH
Testosterone
STALA & SO
It is so
BLACKRAIN
Dying breed
AXEL RUDI PELL
Game of sins
Chroniques du même auteur
SAINTS TRADE
The golden cage
OZ HAWE PETERSSON'S RENDEZVOUS
Oz hawe petersson's rendezvous
TERAMAZE
And the beauty they perceive
UNLEASH THE ARCHERS
Phantoma
MECCA
Everlasting
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /