Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
WEAKSAW - Weaksaw

Style : Thrash
Support :  CD - Année : 2011
Provenance du disque : Reçu du label
10titre(s) - 44minute(s)

Site(s) Internet : 
WEAKSAW MYSPACE 
KLONOSPHERE WEBSITE
WEAKSAW FACEBOOK

Label(s) :
Klonosphere
 (14/20)

Auteur : Chouman
Date de publication : 24/12/11
Déferlante thrash et death
Basé à Montpellier, WEAKSAW émerge en 2007 à l’initiative de Léo SENDRA (guitare) et Bryan TRONQUET (batterie). Le groupe s’étoffe rapidement, devenant un quintette également composé de Charles VILLANUEVA (basse), Tristan HAILLOT (chant) et Erwan BILLON (guitare). Dès février 2008, les musiciens enregistrent une première démo 4 titres. Bien accueillie, elle facilite l’ascension de WEAKSAW, qui peut multiplier les scènes, se produisant notamment en première partie d’ULTRA VOMIT en novembre de la même année. Après un EP autoproduit, The Overture (2009), ils proposent en 2011 un premier album simplement intitulé WeaksaW.

Sur ce disque, WEAKSAW propose une véritable déferlante de Thrash et de Death Metal. La section rythmique se montre admirable de brutalité : à cet égard, le jeu de Bryan, volontiers fourni en double pédale, mérite une mention particulière. Elle accompagne de manière fort appropriée le chant très typé, violent et guttural, de Tristan.

Le soin apporté à la production doit être souligné. Outre la voix, elle met en valeur les prestations des musiciens, en particulier les guitaristes. Ceux-ci interprètent des parties plutôt techniques, comprenant les caractéristiques habituelles du genre, telles qu’un muting très prononcé. Entre autres illustrations du style de Léo et Erwan, retenons Rattlesnake Redemption.

On peut cependant regretter que WeaksaW ne comporte que peu de véritables tubes, bien que des titres comme Oil Slick ou The Maze s’imposent parmi les morceaux les plus accrocheurs. Malgré cette uniformité un peu trop marquée, l’album demeure plaisant. Ce défaut ne semble donc guère rédhibitoire, d’autant que des trouvailles remarquables se font jour. A titre d’exemple, WeaksaW, intro instrumentale du LP, ou Kingdom Of Light plantent un terrifiant décor : leurs mélodies peuvent constituer la bande-son de vos cauchemars !

Cette réserve mise à part, WEAKSAW livre un premier album fort encourageant. Son niveau technique devrait lui permettre d’affirmer sa personnalité. Faisons confiance aux musiciens pour cultiver l’inventivité qu’on décèle chez eux : leurs efforts n’en seront que plus aboutis.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
DIRECTORSCUT
Septem
WARBRINGER
Waking into nightmares
HEATHEN
The evolution of chaos
BENEATH
Antidote
ALLTHENIKO
We will fight!
Chroniques du même auteur
LINKIN PARK
Road to revolution : live at milton keynes
THE MARS CHRONICLES
The mars chronicles
TRIBUNE
Tales
DUBLIN DEATH PATROL
Death sentence
GUNS N' ROSES
Use your illusion ll
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente