Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
GARGOUYLLAS - The ocean of perdition and decadence

Style : Thrash
Support :  CD - Année : 2012
Provenance du disque : Reçu du groupe
7titre(s) - 38minute(s)

Site(s) Internet : 
GARGOUYLLAS MYSPACE 

Label(s) :
Auto Production
 (13/20)

Auteur : NOCTUS
Date de publication : 01/09/14
Thrash death metal
GARGOUYLLAS est un groupe de Death Thrash mélodique formé à Tours en 2006 par les guitaristes Jeff et James. Land Of The Extremos, démo 4 titres de 2008 sort en autoproduction à cinquante exemplaires. Entre 2009 et 2010, le groupe donne plusieurs concerts malgré des difficultés de line up. 2011 est consacrée à la répétition et à la composition. Tirée à 500 copies, The Ocean Of Perdition And Decadence voit le jour en 2012 mais ne peut être défendue sur scène faute de batteur. Il s’en suit une grosse période d’instabilité entre 2012 et 2014 où James se consacre à WITCHES (Thrash Metal, Paris). Après l’éviction de celui-ci, la décision de réactiver GARGOUYLLAS est prise. L’objectif reste de construire une formation solide et d’avancer plus loin auprès des labels.

Cette démo comporte 7 titres dont une reprise de SUFFOCATION Surgery Of Impalement en ouverture. Ce morceau montre la facette la plus Death de GARGOUYLLAS avec cassures et accélérations. Les rythmiques de The Great Disorder officient bien plus dans un registre Thrash. D’ailleurs, le chant, pas assez audible à mon goût et manquant un peu de personnalité oscille entre les deux styles. GARGOUYLLAS nous propose un gros travail au niveau des guitares, soignées, variées et efficaces. Aeon Of Sleaze avec ses interludes et ses soli réussis en constitue une belle illustration. De plus, je retrouve une expérience certaine des guitaristes Sullivan et James dans l’instrumental Consumed Voices Part I, ça joue plutôt bien ! Et le groupe va jouer sur la rapidité d’exécution dans la partie deux. The Symphony Of Blasphemy vient clore cette démo et synthétise la musique de GARGOUYLLAS à mi chemin entre le Thrash et le Death Metal comprenant de superbes parties de guitares mais souffrant d’un chant trop monotone et d’un son en dessous des qualités actuelles (même pour des fabrications maison). Néanmoins, je ressens un certain potentiel et l’effort réalisé sur la pochette dessinée de The Ocean Of Perdition And Decadence , 100% underground, avec tous ses détails alcoolisés vaut son détour… Au fait ça veut dire quoi GARGOUYLLAS ?
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
FURTHER DIMENSION
Promo 2007
WEAKSAW
Weaksaw
HEMORAGY
Headbang 'till death
CONCRETE FORCE
Mental enforcers
WHIPLASH
Unborn again
Chroniques du même auteur
SHAÂRGHOT
Vol 2. the advent of shadows
KORN
The serenity of suffering
CRAFTEON
Cosmic reawakening
STEEL PANTHER
Balls out
MACHINE HEAD
Machine fucking head live
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente