Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
DERDIAN - Human reset

Style : Symphonic Metal
Support :  MP3 - Année : 2014
Provenance du disque : Reçu du groupe
13titre(s) - 65minute(s)

Site(s) Internet : 
MAGNA CARTA Records
DERDIAN WEBSITE
DERDIAN FACEBOOK

Label(s) :
Auto Production
 (19/20)

Auteur : Jan
Date de publication : 19/12/14
Un travail d'orfèvre
L’Humanité…Un terme bien précis, mais une vague notion, qui était le sujet de nombreuses interprétations au fil des siècles avec une seule question : qu’est-ce qui fait de nous des êtres humains ? Est-ce notre tendance à la cruauté la plus sordide ? Ou, bien au contraire, notre capacité d’empathie dans certaines conditions ? Peut-être est-ce tout simplement notre schizophrénie mentale qui consiste à passer de la haine à l’amour, et inversement, en un battement de cils ? Cela peut aussi bien être tout en même temps…

Cependant, nous embrassons de préférence le côté sombre de la force, plus séduisant, que le côté spirituel, plus difficile à atteindre mais durable…parce-que nous sommes des êtres faibles qui construisons un monde artificiel et vil qui possède une certaine puissance, mais dont les fondations d’argile nous rappellent combien nous sommes des créatures fragiles et évanescentes, inutiles et éphémères…Nous nous détruisons progressivement sans penser aux conséquences de nos actes et sans nous préoccuper de l’avenir durable de notre génération et de celles à venir…Ainsi, nous faisons de nous-mêmes et de nos enfants des produits périssables, lancés à toute vitesse dans un vaste programme d’obsolescence programmée. L’Humanité est, donc, vouée à disparaître un jour…

Comment cette apocalypse moderne se déroulera-t-elle ? Nous détruirons-nous finalement nous-mêmes ? Ou une civilisation plus évoluée, moins belliqueuse aura-t-elle engagé en parallèle une sixième extinction de masse pour faire disparaître le cancer planétaire que nous représentons ? Telles sont les questions, comme le dirait tragiquement Hamlet…

Interrogations judicieuses sur lesquelles se sont penchées les transalpins de DERDIAN au travers d’un album « conceptuel » de toute beauté, intitulé Human Reset ou, en français, ‘La Réinitialisation de L’Être Humain’.

Avant de trancher dans le vif du patient…euh, du sujet, pardon, voici un bref historique du groupe. Originaire de Milan, en Lombardie, la formation a vu le jour en 1998 et possède à son actif pas moins de cinq opus, dont celui que je chronique aujourd’hui. Le combo s’est fait un nom sur la scène européenne grâce à son talent de composition et à sa maîtrise du sujet, rattrapant ainsi en qualité les meilleures formations du genre comme RHAPSODY OF FIRE et Yngwie MALMSTEEN en tête, ses deux principales influences.

Qui, soit dit en passant, se ressentent encore sur Human Reset, au travers des rythmiques, des parties orchestrales, des refrains solennels et des mélodies influencées par les musiques baroques et médiévales. Cela dit, le sextet s’est, plus que jamais auparavant, détaché des combos qu’il affectionne pour nous offrir un power metal plus personnel avec des thèmes textuels d’actualité, abandonnant ainsi les éternelles récits d’exploits chevaleresques au profit de descriptions du monde contemporain, comme vous pourrez le constater en jetant un œil de lecteur avisé dans les pages de la pochette joliment et sobrement illustrée. Limbo avait déjà entamé ce changement de cap, Human Reset ne fait que le confirmer. Cela est appréciable, d’autant plus que les contes narrant les évènements d’un autre âge sont un peu dépassés de nos jours. Aborder des sujets quotidiens autrement plus délicats, plus personnels aussi, est beaucoup plus courageux que de se laisser aller à un statu quo littéraire fantaisiste quelque peu poussiéreux.

Ce revirement au niveau de la thématique apporte également une fraîcheur sur le plan musical. Le groupe ne se contente pas d’interpréter un metal symphonique basique, il s’ingénie désormais à concevoir des morceaux différents, plus heavy (Mafia, Alone, Write Your Epitaph), ce qui les rendent plus intéressant, même si la trame néo-classique est toujours bel et bien là (Human Reset, Music Is Life, Gods Don’t Give A Damn, These Rails Will Bleed), tout en n’omettant pas d’injecter ici et là des bribes progressives de très bon aloi (Absolute Power) et de proposer des moments de tendresse bienvenue (After The Storm, My Life Back).

Toutefois, pas question pour le combo de se fourvoyer vers des horizons plus lointains, puisque ce qu’il fait, il le fait superbement. Pourquoi, donc, irait-il se perdre dans des circonvolutions inutiles qui pourraient lui être préjudiciables ? Cependant, ces détails rapportés permettent à la formation italienne d’aller prudemment dans une certaine forme d’expérimentation sans pour autant oublier le style qui lui a permis de se lancer sur la scène metal européenne, surtout lorsque le niveau d’interprétation général est magistral. Ivan GIANNINI a, par exemple, vraiment bien évolué vocalement depuis Limbo, donnant à chaque titre une coloration bien particulière, soutenu par les lignes de claviers inspirées de Marco GARAU, les riffs puissants d’Enrico PISTOLESE et Dario RADAELLI, ainsi que la section rythmique martiale représentée par le duo Luciano SEVERGNINI et Salvatore GIORDANO. Une excellente équipe qui est finalement parvenue à démontrer toute l’étendue de son talent en termes d’interprétation, de composition et de production, même si on le pressentait depuis la sortie de son précédent opus.

Il n’y a absolument rien à dire de plus sur ce fantastique album si ce n’est qu’il présente avec majesté le travail d’orfèvre réalisé par nos sympathiques milanais et qu’il n’y a que les Italiens qui savent créer d’aussi merveilleux opus de power metal symphonique. Un peu comme les Suisses qui sont les uniques dépositaires d’un savoir-faire horloger ou les Belges d’un délicat art chocolatier en Europe. DERDIAN peut désormais être considéré comme l’un des meilleurs challengers sur cette scène néo-classique métallique, concurrençant ainsi sérieusement LUCA TURILLI’S RHAPSODY, RHAPSODY OF FIRE et KALEDON. Et de manière moins évidente, ANGRA. Ce Human Reset m’a carrément coupé le souffle de par sa grande qualité, autant textuellement que musicalement. C’est de la très grande joaillerie, quasiment parfaite. Sans oublier sa magnifique pochette destinée aux fans de science-fiction comme moi. En résumé, si vous ne savez pas quoi offrir à votre chéri.e (accessoirement à vos parents, votre petit frère ou votre petite sœur) en cette période de Fêtes, pourquoi ne pas en faire un cadeau à déposer sous le sapin ? Non seulement vous soutiendrez ainsi un groupe qui le mérite largement mais en plus vous ferez plaisir à la personne de votre choix (qui peut être aussi vous-même, bien entendu, ou votre chat).






COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
TARJA
Act i
WHISPERING TALES
Echoes of perversion
NIGHTWISH
Dark passion play
KATRA
Beast within
CAIN'S OFFERING
Stormcrow
Chroniques du même auteur
VENOM INC.
Ave
THE OATH
The oath
SINBREED
Shadows
HARLOTT
Extinction
DRAKKAR
Diabolical empathy
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente