Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
AMBER TEARS - When no trails

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2019
Provenance du disque : Reçu du label
5titre(s) - 40minute(s)

Label(s) :
Bad Mood Man
 (16/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 06/04/19
Doom death metal de tradition
Ce groupe russe évoluant dans les marges d’un Doom Death classique semble avoir adopté une productivité discographique à l’unisson des tempos pour le moins lents de sa musique ! Songez que son premier album a vu le jour en 2006, le second en 2010, When No Trails ayant donc mis neuf ans à nous parvenir. Aucune critique négative derrière cette comptabilité, juste le plaisir de constater l’implication têtue du groupe vis-à-vis de son art…

Les années passent mais AMBER TEARS demeure plus que jamais fidèle à sa vocation première, celle de pratiquer un Doom Death Metal classique, ne versant jamais dans les extrêmes, prenant soin de ponctuer ses étendues désolées de repères mélodiques affirmés. Pour prendre un exemple, les vocaux demeurent caverneux et grondants mais ils ne versent jamais dans le borborygme. Ponctuellement, une voix claire se glisse dans le paysage, comme ce passage parlé en introduction du morceau Where There Is No Spring.
Autre exemple, concernant cette fois-ci les guitares. Certes, les riffs qu’elles alignent s’imposent en mode rêche et massif mais cette austérité se trouve contrebalancée par de nombreux arrangements mélodiques, toujours porteurs d’une profonde mélancolie. Afin de marquer davantage encore ce prisme mélodique, AMBER TEARS a recours à la délicatesse de la guitare acoustique si nécessaire et à des arrangements de claviers.

Au demeurant fort classique mais bien maîtrisée, cette dichotomie entre lourdeur et austérité d'une part, mélodie et mélancolie d'autre part, permet une animation contrastée de compositions dont la longueur – entre sept et dix minutes – pourrait s'avérer fatale en terme d'attention. AMBER TEARS prend le temps d'installer des ambiances et prend soin d'agencer des séquences successives qui, si elles se développent toujours en mode sombre et lent, n'en forment pas moins un scénario dramatique solide et crédible, avec une réelle profondeur.

Découvrez l'album en vidéo : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SLOMATICS
Canyons
THE MORNINGSIDE
Yellow
DAKRYA
Monumento
MOKE'S
Moke's
BLACK WREATH
A pyre of lost dreams
Chroniques du même auteur
GATEKEEPER
East of sun
TUSMØRKE
Riset bak speilet
PAUL CHAIN
Violet art of improvisation
BISON
Earthbound
THERION
Les fleurs du mal
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente