Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
ECHOLOT - Destrudo

Style : Rock
Support :  CD - Année : 2020
Provenance du disque : Reçu du label
3titre(s) - 38minute(s)

Site(s) Internet : 
ECOLOT FACEBOOK
ECOLOT WEBSITE

Label(s) :
Czar Of Crickets
Sixteentimes Music
 (18/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 02/10/20
La force tellurique des contrastes
En 2017, nous vous avions signalé la qualité certaine du second album de ce trio suisse, Volva (relire ici : cliquez ici). L'arrivée du troisième opus, Destrudo, nous donne l'occasion de réitérer les compliments, ECHOLOT approfondissant toujours un sillon analogue.

En premier lieu, ECHOLOT s'adonne toujours aux formats longs puisque l'album ne comporte certes que trois titres, mais il s'agit en l'occurrence de sacrés bestiaux ! Jugez plutôt : Frozen Dead Star et Orbital dépassent les neuf minutes, mais font figures de nains à côté de Wind Up North qui frôle les vingt minutes. Le trio met à profit des grands espaces pour développer posément des structures changeantes, par nature progressives, riches en breaks, en variations subtiles ou au contraire en ruptures franches. Car ECHOLOT n'aime rien tant que les contrastes épicés.

Sur le versant extrême, on peut comptabiliser des vocaux caverneux (influence Death métal), fréquemment taraudés par des intonations âcres et haineuses (prurit Black Métal). Par ailleurs, Destrudo regorge de rythmiques pesantes, progressant lourdement au fil de tempos lents, le tout relevant d'un Doom Métal qui aurait repris à son compte les contours boueux du Sludge. Les riffs tordus, malsains, évoquent également le Post Métal et le Post Hardcore...également représentés via cette appétence à ménager de longues plages atmosphériques, apparemment apaisées, mais sous-tendues par une menace latente. Au fil de ces digressions, la guitare de Lukas FÜRER tisse des trames mélodiques tremblotantes, faussement fragiles, en vérité profondément vénéneuses, relevant in fine d'une approche psychédélique bien ancrée.

Nous avons évoqué plus haut la rudesse des vocaux, ce à quoi il faut ajouter des interventions en registre clair, nettement plus pondérées, qui contribuent à renforcer des sensations de flottement, de douceur trompeuse.

A la fois la longueur des compositions et l'accumulation d'éléments pourrait faire craindre un foutoir. Pour autant, chaque titre se trouve solidement charpenté par des progressions, certes lentes, mais bien réelles, avec pour points d'ancrage des plans rythmiques ou mélodiques qui ponctuent le tout. L'équilibre des contraires est rendu viable par une production et un mixage impeccables, ménageant dans le même mouvement la précision, la puissance de l'ensemble, le souci du détail et les vibrations vivaces.

Alors, si vous appréciez AHAB , SLOMATICS, MONOLORD , ISIS ou THE OCEAN, n'hésitez pas, osez Destrudo.

Vidéo de Frozen Dead Star : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le lundi 12 octobre 2020

Ville : Chambéry
Alain VERDI...
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
VAGINA
Made in silence
FRENZY FRENZY
Just another
BEAT CITY TUBEWORKS
Top rock
BACKYARD BABIES
4our by 4our
CRIPPLED BLACK PHOENIX
White light generator
Chroniques du même auteur
THUNDER AND LIGHTNING
The ages will turn
FALCONER
From a dying ember
MAHAKALA
The second fall
DESERT STORM
Sentinels
BRASS OWL
State of mind
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente