Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
ORODRUIN - Epicurean mass

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2021
Provenance du disque : Reçu du label
8titre(s) - 45minute(s)

Site(s) Internet : 
ORODRIUN FACEBOOK
ORODRUIN BANDCAMP

Label(s) :
Cruz Del Sur
 (19/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 03/09/2021
Réédition d'une merveille de doom
Lorsqu’en 2003, le label hongrois PsycheDOOMelic records publie Epicurean Mass, premier album d’un quartette nommé ORODRUIN, originaire de l’état de New York, les connaisseurs ès Doom Metal tombent sous le charme. Nous saisissons sans vergogne l’occasion de la réédition de cet album en format vinyle par Cruz del Sur pour vous faire partager l’enthousiasme qui fut le nôtre à sa sortie, qui demeure absolument intact dix-huit ans plus tard.

Objectivement, ORODRUIN inscrivait ses pas dans les traces laissées au début des années 80 par THE OBSESSED ET PENTAGRAM. Soit un Doom Metal classique inspiré par BLACK SABBATH, à la fois inspiré par une approche directe et ouvert à des incises psychédéliques évoquant les années 70.
Hommage flagrant au premier opus de BLACK SABBATH, l’album début sur un bruit de pluie orageuse, sur lequel vient se greffer un orgue d’église ; l’instrumental The Welcoming pose d’emblée l’ambiance sombre et gothique. Puis résonne le riff introductif de Peasants Lament, gras et sévère, bientôt rejoint par une section rythmique à la fois pesante et soucieuse de groover lourdement et d’occuper l’espace (bon jeu de cymbales notamment), on se trouve en terrain balisé et on constate qu’ORODRUIN maîtrise déjà tous les codes. La troisième minute n’est même pas entamée que le groupe prend un break qui permet l’entame d’un solo mélodique et bluesy. La qualité de feeling et de l’impact mélodique des solos de guitare constitue d’ailleurs une fort appréciable constante tout au long de l’album.

Dans un registre clair et médium, le chant module juste ce qu’il faut pour se montrer expressif, quelques harmonies vocales évitant l’écueil de la monotonie. A noter que des intonations plus rauques et menaçantes se font entendre ponctuellement, apportant un contrepoint dramatique intéressant.

Chaque composition sur cet album recèle un ou plusieurs motifs rythmiques ou mélodiques, relevant de l’écriture ou de l’arrangement (orgue ponctuel, bruitages, percussions, guitare acoustique), constituant en tout cas des éléments accrocheurs et mémorisables qui font toute la différence avec les cohortes de groupes de Doom classique se contentant de reproduire le son d’époque et les plans incontournables.

N’hésitons pas à affirmer qu’en 2003 comme en 2021, Epicurean Mass s’impose comme un achat impératif pour tout fan de Doom Metal classique.

Goûtez à cette version live de Burn The Witch : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Alain Le mardi 7 septembre 2021
Ô peuchère, je donne, je ne vends pas ! Trêve de boutade, c'est bon signe quand tu réécoutes des années après un album qui t'a marqué et que l'effet est intact.
Pumpkin-T Le lundi 6 septembre 2021

Ville : MARSEILLE
Excellente idée que cette réédition et tu vends très bien l'affaire !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
THE SHADOW'S GONE OUT
Final alarm
PARALYZED
Heavy road
LITTLE JIMI
Little jimi
MOKE'S
Moke's
IRON JAWED GURU
Mata hari
Chroniques du même auteur
MIDNIGHT PREY
Uncertain times
REMINA
Strata
OLD MAN LIZARD
True misery
NOCTU
Gelidae mortis imago
THE MEDEA PROJECT
Sisyphus
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /