Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
IGMO - Take it over

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du label
9titre(s) - 35minute(s)

Site(s) Internet : 
IGMO BANDCAMP
IFMO FACEBOOK
IGMO YOUTUBE

Label(s) :
Soundjana Creative
 (19/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 09/04/2022
Inattendu et incroyablement frais !
La quête de pépites musicales est cruelle ! J’ai calculé que je découvrais en moyenne une dizaine d’albums par jour. J’en survole 6 ou 7 en faisant grise mine : « Pas pour moi. Direction la corbeille.» Pour les 3 ou 4 restant c’est qu’un truc m’a gaulé l’oreille alors j’en écoute quelques titres. Chaque semaine, sur 70 disques environ, il y en a un ou deux que j’ai vraiment envie d’explorer puis de supporter via une chronique. Et enfin, tous les 2 ou 3 mois, c’est-à-dire tous les 600 ou 800 albums, il y a l’élu, celui que je laisse tourner en boucle tellement c’est bon de sentir naître une osmose avec ses propres aspirations. Take It Over est une de ces exceptionnelles surprises.

Oh ! très jolie couverture ! Très fine, épurée, un peu mystérieuse, avec un graphisme difficilement classable, peut-être space-rock, prog ou stoner… je regarde une photo des musiciens : des frimousses de jeunots fringués rock. Ah tiens ? ça vient d’Indonésie et c’est un premier album… à tout hasard, je jette une oreille et là, bim ! j’écoute l’album entièrement trois fois de suite sans pouvoir décrocher.

Si besoin était, je classerais Take It Over dans le hard rock typé fin 70s, début 80s. Pour autant, je n’ai pas affaire à un groupe qui mime telle ou telle légende, non : c’est très personnel et il y a un sacré lot de surprises sur le disque. Une vraie piñata, cet album !
Dans les grandes lignes, vous avez Awesome, Dark Rhyme, No Time After Weekend ou Head On Fire qui donnent dans un hard aux rythmiques bien senties et, en plus chaloupé, The Oldbook – un superbe morceau. Mais je sens dans IGMO une propension à la curiosité, signe des grands créateurs. Je savoure Peace Of Night, une ballade très mélodique entre rock sudiste et folk du Bayou avec slide guitare. Je me régale avec Undisclosed/Kill Pain, Let Our Mind… qui joue brillamment la carte d’un stoner psychédélique chargé d’émotion. Je me prends à rêver au long de l’Endless Route, un magnifique titre acoustique aux guitares ciselées. Et enfin, mes yeux et mes oreilles s’écarquillent à la découverte du petit bonus Sounds Of The Warlog, une sorte d’hymne tribal électrifié supportant un chœur guerrier. C’est certain, ces gars sont de gros curieux, ils vont où je ne les attends pas et ça, j’adore.

Au sein du groupe, tout le monde mérite sa place, cela ne fait aucun doute. Je ne peux cependant pas taire une impression personnelle. Il me semble que Pradio est ce genre d’artiste qui, inséré dans un collectif, le fait rayonner. Son chant à la fois mélodique, rock et bourré d’intention se situe dans un registre assez haut et son timbre est compris quelque part entre celui de Guy SPERANZA de RIOT et celui de Robert PLANT de LED ZEPPELIN. Il m’a immédiatement conquis.
Sachant qu'en outre Pradio a composé 90% de l'album.

Quand je pense que c’est un premier album ! J’en ai le frisson rien qu’à imaginer ce que ces garçons nous réserveront dans l’avenir. À propos, aujourd’hui sort ce magnifique album, mais le groupe possède déjà assez de matériel pour les deux suivants qui, à en croire les garçons, seront plus teintés de stoner.

Grâce à sa diversité, à la qualité du son, au feeling impressionnant des guitares, à l’excellent chanteur, je pense que cet album est incontournable pour tout amateur de hard rock – quant aux autres essayez quand même car il y a beaucoup de chances que vous appréciiez l’expérience.

***


IGMO est composé de :
- Pradio MANGGARA PUTRA, chant, guitares ;
- Iga DAHANA, guitares, chœurs ;
- Muhammad ANGGRA, basse, chœurs ;
- Ilham BINTANG, batterie, percussions, chœurs.
+ en invités :
- Maria TITIN, harmonies vocales sur The Oldbook.
- Yasa WIJAYA, sampling sur The Oldbook.

***


Extrait de Take It Over :
- Awesome : Cliquez ici !
- Head On Fire : Cliquez ici !
- Peace Of The Night : Cliquez ici !

***


Que signifie IGMO ?
Eh bien, vous ne le croirez jamais mais IGMO n’a pas de signification. Que dalle ! Nada ! Par exemple, cela ne veut pas dire ‘IGnorant MOron’ (triple buse) comme je le pensais malicieusement.
Toutefois, pour ceux qui sont fans de petites énigmes (pas que les chargés de communication d’IRON MAIDEN, hein ! Les autres aussi peuvent jouer.) il y a I.G.M.O. comme acronyme dans un vers de l’une des chansons de cet album. J’invite ceux qui trouvent ce vers à me laisser un commentaire et l’auteur de la première bonne réponse gagnera… toute mon estime.

***


Oui, l’illustration de couverture est magnifique !
Il s’agit d’un travail artistique signé Pucatpena. Si vous souhaitez voir d’autres de ses travaux : c’est par ici !


COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
PHENOMENA
Awakening
AMERICAN DOG
Poison smile
BRASS OWL
Brass owl
QUIET RIOT
1
TOXIC HEART
Ride your life
Chroniques du même auteur
DESERT TWELVE
Desert twelve
STARGO
Dammbruch
ECCLESIA
De ecclesiae universalis
SIDEBURN
Fired up
ELEKTRADRIVE
Living 4
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /